L’entretien d’Alou Diarra qui souhaite être consultant

Alou Diarra

 

Alou Diarra a été questionné lors de son passage sur l’Equipe 21 sur différents thèmes, lui qui aimerait devenir consultant. L’ancien milieu de terrain bordelais a expliqué ce qu’il regardait en premier lors d’un match. « La mise en place tactique de l’équipe, la disposition. C’est important de savoir comment l’équipe va évoluer. Le dispositif tactique avec les mouvements, etc… ». Il a poursuivi par ce qui le mettait hors de lui lors d’un match. « Lorsqu’un joueur est statique. Être en mouvement, c’est important pour une équipe. Quand un joueur est statique il pénalise ses coéquipiers ». Avant de parler au contraire de ce qu’il aime voir. « J’aime les gestes techniques même si je n’ai pas été un joueur à caractéristique technique. J’aime les gestes techniques et j’ai eu la chance d’évoluer avec d’énormes joueurs ».

 

Pour lui, une défaite où les joueurs n’ont pas été au niveau attendu est véritablement une faute professionnelle. « C’est une faute professionnelle parce qu’on ne s’est pas donné les moyens d’être à 100%. La faute professionnelle, ça existe. Après tout dépend de la préparation de chaque joueur mais ne pas répondre présent le jour J, pour moi, c’est une faute professionnelle ». Enfin pour terminer il lui a été demandé de donner la raison de la grève de Knysna lorsque les joueurs de l’équipe de France n’étaient pas descendu du bus pendant la coupe du Monde. « C’était un désaccord entre les joueurs de l’équipe de France et une décision de la fédération, l’exclusion d’Anelka. Il n’y a pas plus à dire. C’était une décision brutale, rapide, sans consentement de qui que ce soit mais je n’excuse pas ce qui a été fait après ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des