Gustavo Poyet : « Parfois on parle de caractère quand quelqu’un est un peu fou, ce n’est pas ça… »

Gustavo Poyet

 

Le coach bordelais Gustavo Poyet a évoqué l’un des points majeurs dans le monde du football, l’aspect mental. Ce dernier prend notamment de nombreux exemples pour expliquer son point de vue. « Je pense qu’il y a beaucoup de choses qui sont du fait de la part tactique ou technique. On peut essayer de convaincre les joueurs de beaucoup travailler, de répéter beaucoup de fois mais dans le match il y a beaucoup de choses à sortir avec ton caractère. Par exemple si tu as une difficulté et que je suis à côté, je vais t’aider, je vais parler avec toi et je vais prendre des décisions sur le terrain qui vont affecter les joueurs à côté de toi. On n’a pas beaucoup de joueurs et c’est difficile parfois d’en trouver un qui va prendre cette décision dans le match. Même faire une faute, tacler, pour prévenir tout le monde qu’on est là. On a peut-être besoin de mettre un petit peu plus de responsabilité sur les joueurs individuellement. Ça, ce n’est pas facile car il y a des joueurs qui ont le caractère pour la prendre, pour d’autres c’est plus difficile alors que le prochain match arrive. Je ne veux pas qu’on trouve plus facile de jouer à l’extérieur que chez nous. Je pense que c’est un manque de caractère. On est tous différents. J’ai vu par exemple Arsène Wenger en Angleterre où beaucoup disent qu’Arsenal a besoin d’un joueur de caractère au milieu de terrain comme Patrick Vieira ou Petit mais il n’y a pas. Peut-être qu’Arsène n’en veut pas de joueur comme ça. Il veut des joueurs différents. Moi j’ai besoin de caractère. J’ai besoin de joueur qui parfois est difficile à contrôler pendant la semaine mais qui sera présent dans le match. En ce moment, il n’y a pas beaucoup de caractère dans le monde du football. Parfois on parle de caractère quand quelqu’un est un peu fou, ce n’est pas ça. Le caractère c’est de prendre des décisions difficiles dans des moments où ça ne marche pas ».

 

Ensuite, il a enchaîné sur son équipe, et notamment sur ses espérances au sujet de la fin de saison et les huit derniers matches qui l’attendent. « Il faut de la réaction. Quand je suis arrivé et qu’on m’a demandé comment on allait jouer etc… À  ce moment-là, il fallait une victoire. Ce n’était pas le système, il fallait aller là-bas, ne pas laisser la possession, ne pas les laisser se créer des opportunités. Ensuite il faut être plus actif ou décisif en attaque en tirant plus au but, en attaquant plus le premier poteau quand on centre. On est encore un peu trop sur la réserve. L’attaque normalement ce n’est pas un problème mais il ne faut pas commettre d’erreurs derrière. On essaye de faire changer des petites choses. Ce n’est pas confirmé mais j’essaie de mettre plus de présence dans la surface. C’est un peu tactique, etc… mais le plus important c’est le caractère ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des