Florian Brunet : « Il y a un côté populaire qu’il y avait à Lescure qui nous manque, mais je n’y retournerais pas »

Ultras Brunet

 

Florian Brunet est revenu sur la transition entre le Stade Lescure et le Nouveau Stade, ou plutôt le stade René Gallice, pour les supporters Ultramarines. « La transition ? On était extrêmement attachés à Lescure mais on voyait aussi Lescure non pas tomber en ruine, mais vieillir difficilement. Ça nécessitait un gros investissement pour le maintenir en état et aux normes UEFA. Lescure était un endroit magique mais les virages étaient mal faits. Il n’y avait pas d’acoustique, pour les tifos c’était compliqué. On n’a pas été réfractaires au projet. On y a été associés, plus poliment qu’autre chose mais on y a été. Aujourd’hui, évidemment qu’il y a les nostalgiques qui retourneraient bien à Lescure mais ceux qui savent qu’il y a plus de résonance, que c’est plus adapté pour les tifos, ne retourneront pas à Lescure. Moi personnellement, tu ne me fais pas retourner à Lescure et je en pense pas être le seul. On est nombreux comme ça. Gallice nous offre une raisonnante qui n’a rien à voir avec Lescure et nous offre des possibilités au niveau des tifos qui sont tout autre. Après le côté merchandising de la fan-zone autour du stade c’est un peu trop bling-bling. Il y a un côté populaire qu’il y avait à Lescure qui nous manque. Une fois que tu es dans la tribune, on a vraiment une tribune qui est magnifique, qui nous amène de grosses possibilités qu’on avait beaucoup moins à Lescure ».

 

Liberty Radio TV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des