Paul Bernardoni : « Ils se sont dit que je n’étais pas capable de me relever, j’ai montré que si »

Paul Bernardoni

 

Forcément, après des débuts compliqués avec les Girondins de Bordeaux, il fallait pour Paul Bernardoni retrouver un nouveau challenge pour rebondir, pour ne pas tomber dans l’oubli. « Je me suis dit : si je ne joue pas pendant deux ans, je suis mort. Les gens m’ont vu au début à Bordeaux, ils se sont dit que je n’étais pas capable de me relever. J’ai montré que si, j’ai remontré mon visage. C’était important pour moi aussi. Six mois sans jouer, on serre les dents. Plus d’un an, c’est compliqué car on a l’impression que ça ne tournera jamais. En fait, si, ça tourne, à une condition : travailler. J’avais une ou deux autres pistes, mais Clermont a été la seule offre posée sur la table. C’est aussi la première où j’ai dit à mes agents : allez hop, on y va […] Bien sûr que je garde de bons souvenirs avec Bordeaux. On a terminé 6ème l’an passé, on avait un groupe qui rigolait bien. J’ai vécu une année personnelle compliquée mais pour s’évader du foot il n’y a pas mieux. J’allais à la plage, faire des promenades avec mon chien dans les forêts, à la Dune du Pilat. Il y a pire. Et ce n’est pas fini, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer ».

L’interview complète ICI dans Sud Ouest

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des