Yoann Riou : « Écarter deux adjoints qui ne foutent pas le bordel, c’est ça le problème de Bordeaux aujourd’hui ? »

Gustavo Poyet

 

Bertrand Latour, journaliste L’Equipe, explique que les décisions de Gustavo Poyet, comme celle d’écarter deux adjoints lundi, sont logiques dans le sens où il doit avoir les pleins pouvoirs au sein des Girondins de Bordeaux. « Evidemment qu’il faut donner les pleins pouvoir à Gustavo Poyet, comme à tout entraineur. Entraineur, c’est un poste de manager, il est obligé de déléguer à des gens dont il doit avoir confiance dans son staff. Je n’incrimine pas les deux personnes qui ont été écartées, je dis simplement que s’il n’a pas une entière confiance, c’est bien qu’il puisse travailler avec des gens avec qui il a envie de bosser. C’est beaucoup trop important. Un entraineur, quand il est en négociations avec un club, il vient avec son staff et ce n’est pas pour rien, c’est parce qu’il sait qu’il doit être épaulé par des gens avec qui il a toute confiance ».

 

Yoann Riou, lui, ne comprend pas cette décision à ce moment de la saison. « Il reste huit journées, on peut dire qu’à Bordeaux, le maintien est assuré… Franchement, écarter deux adjoints qui sont méritants, qui ne foutent pas le bordel, et qui sont là depuis pas mal de temps… C’est ça le problème de Bordeaux aujourd’hui ? C’est plutôt un problème au niveau de la propriété (M6), c’est plutôt les joueurs… Ecarter deux adjoints comme ça huit journées… ».

 

Hervé Penot peut comprendre Gustavo Poyet« Les adjoints c’est importants, ce sont ceux qui parlent aux joueurs qui ne jouent pas, etc.. Et vous savez très bien que lorsque se diffuse une mauvaise ambiance dans un groupe, c’est très compliqué à gérer… Je peux comprendre que Poyet… Ce n’est rien contre Pierre Espanol qui est quelqu’un de bien, même l’entraineur des gardiens ».

 

L’Equipe21

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des