Etienne Moatti : « C’est un subterfuge : quand ça marche moins bien, on trouve des raisons, il a trouvé celle-là »

Franck Chaumin

 

Etienne Moatti, revenant sur le choix de Gustavo Poyet de ne plus compter sur Pierre Espanol et Franck Chaumin, estime qu’il s’agit d’un subterfuge vis-à-vis des décisions qu’il a annoncées en conférence de presse d’après Bordeaux-Rennes, pour détourner l’attention car cela va moins bin aux Girondins.

« Il le sait qu’il a besoin d’avoir des pouvoirs, mais il les a déjà, Gustavo Poyet. Quand il est arrivé pour remplacer Jocelyn Gourvennec, il est arrivé avec ses deux adjoints, qu’il avait choisis, qui sont ceux sur lesquels il compte. Il n’y a pas de problème de ce point de vue-là. J’ai juste le sentiment qu’aujourd’hui, Gustavo Poyet, il trouve un moyen – parce que cela marche un peu moins bien aujourd’hui, alors que ça avait démarré très bien quand il a repris le club – parce qu’il est sur une très mauvaise série… Les deux adjoints qui sont éjectés aujourd’hui, ils ne gênaient absolument pas du tout, c’est complètement faux. Donc c’est un subterfuge. Evidemment que l’entraineur doit avoir les pleins pouvoirs, mais il les avait déjà […] Il est arrivé en remplaçant Gourvennec, avec ses deux adjoints. Et il y avait des gens, des salariés du club. Les Girondins de Bordeaux ne sont pas nés avec Gustavo Poyet. Les personnes qui étaient là étaient des personnes relativement accessoires dans l’organigramme du staff technique. Aujourd’hui, il les dégage parce que cela va moins bien… C’est un subterfuge. Quand ça marche moins bien, on trouve des raisons, il a trouvé celle-là ».

 

L’Equipe21

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des