Marius Trésor : « Il faudrait les envoyer voir un psychologue, ils se posent beaucoup trop de questions… »

Marius Trésor

Marius Trésor a du mal à comprendre pourquoi les Girondins après le changement de coach ont eu une période où les maux semblaient avoir disparu avant que ces derniers reviennent petit à petit. « Personnellement, quand j’étais sur un terrain, je ne me posais pas ces questions… Quand tu rentres sur un terrain, quelle que soit l’équipe que tu as en face, tu y vas pour faire le mieux possible. Si d’entrée, avant même que le match commence, tu te dis ‘oh, c’est vrai on a perdu à Monaco’, etc. J’ai du mal à comprendre qu’on puisse se poser ce genre de question. Ne pas avoir de frein… ‘Cela fait trois matches qu’on ne gagne pas, ça va être difficile’… Si tu te poses ce genre de question, automatiquement tu es déjà perdant […] Si c’est mental ? J’aimerais simplement que les joueurs, en rentrant sur le terrain, lui donnent tort. C’est mental, c’est mental… Quand on a gagné les quatre matches consécutivement, c’était quoi alors ? Le choc psychologique de quoi ? Mais arrêtez… Ce ne sont pas des joueurs de foot qu’on a s’ils se posent toutes ces questions… ‘On gagne quatre matches de suite pour montrer’, choc psychologique, c’est quoi ça, bah… C’est n’importe quoi. C’est simplement pour dire quelque chose. Parfois, tu changes d’entraineur, et tu descends quand même ; Et le choc psychologique n’a pas marché cette fois-ci ? […] Il faudrait franchement qu’on retrouve notre équipe de début de saison, une équipe qui se posait moins de questions […] Il faudrait les envoyer voir un psychologue, parce qu’ils se posent beaucoup trop de questions… Tu restais sur quatre victoires, et qu’est-ce qu’il s’est passé pour que l’équipe replonge comme ça ? Une mi-temps par-ci, par-là, qu’est-ce qui les empêche de jouer 90 minutes ? ».

Pour lui les joueurs semblent trop marqués, pas assez en confiance pour jouer convenablement. « On a des jeunes joueurs et quand je vois jouer le petit Koundé, j’ai l’impression que c’est le plus mature de l’équipe. C’est le plus jeune… Les autres tremblent, ce n’est pas normal. Pendant 90-95 minutes, tu dois te libérer, jouer sans retenue, pour battre ton adversaire. Ce n’est pas toujours facile sinon on serait toujours premier, mais quand tu te poses moins de questions, tu avances beaucoup plus vite ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des