Gustavo Poyet : « Moi, je prends toujours la responsabilité »

bandicam 2018-03-10 21-06-00-943

 

Malmené par cette équipe angevine sur le premier acte, Gustavo Poyet a dû user d’un discours brutal à la pause pour tenter de motiver ses joueurs et de les faire rentrer dans les matches. « À la pause, je n’étais pas aussi calme que je le suis actuellement en face de vous. Mais c’est normal. Avant le match, on était bien. Il y avait des joueurs qui étaient en bonne forme. On se disait que tout allait bien marcher, que si on était là, on allait gagner le match. Après, on ne sait pas ce qui s’est passé durant la première mi-temps. Moi, je prends toujours la responsabilité. C’est moi qui ai choisi les onze joueurs qui ont joué, l’idée de jouer un match différent. Je continue de travailler sur ce problème que l’on a dans l’équipe […] On peut analyser de différentes manières. Beaucoup parlent de la possession, d’autres des situations de but, d’autres des corners, etc… Mais les duels c’est vraiment important. Si tu gagnes beaucoup de duels, tu as plus de chances de gagner le match. Je ne sais pas si on en a gagné un en première mi-temps ».

 

Suite à cela, il a tenté d’effectuer des changements durant la deuxième période, qui ont permis à son équipe de mettre à peine un peu plus d’intensité dans ce match. « On était bien. Je pense que l’on a bien commencé. Si c’est moi qui changeais des trucs ou des bonnes choses qui à ce moment-là étaient bien, je ne pense pas que ce soit les meilleures possibilités de l’entraîneur. Si c’était pareil qu’en première mi-temps, j’aurais déjà décidé ça en cinq minutes. Je pense que l’on a vraiment bien commencé la deuxième mi-temps. Je pense qu’il ne faut pas faire des erreurs de coaching. Il y avait déjà beaucoup d’erreurs, ce n’était pas à moi d’en faire encore une autre. En deuxième mi-temps, j’ai le sentiment que c’est possible, car on a joué. Si on est ici à la fin de cette première mi-temps, mon discours est totalement différent ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des