Philippe Fargeon : « Il faut être libéré : la peur que l’on a, c’est peut-être d’être européen »

angers

angers

 

Philippe Fargeon a abordé la rencontre face au SCO d’Angers. « On n’y arrive pas (à gagner contre eux) ? Bah on y arrivera (sourire). Il faut jouer. On va avoir un peu plus de possession de ballon, à nous de bien l’utiliser, de ne pas tirer sur les poteaux. On peut assimiler ce match à la venue de Nice, avec une équipe difficile à jouer. Il faudra être plus précis et juste dans la dernière passe […] Même si cela fait trois matches qu’on n’a pas gagné, il faut être libéré. La peur que l’on a, c’est peut-être d’être européen. Angers est une bonne équipe, ça va être un match intéressant […] Qu’il n’y ait pas 25000 spectateurs ? Il fallait qu’il y ait du jeu, que ce soit intéressant, pour qu’il y ait 25000 personnes… On a eu une période où ce n’était pas très beau de voir cette équipe. Heureusement qu’il y a eu des modifications, mais on s’est un peu ennuyé à des moments au Matmut. Dans la période difficile, tous ceux qui y étaient se sont quand même ennuyés. Si c’est pour payer sa place et s’emmerder pendant une heure et demi… Mais il faut encourager cette équipe qui a besoin d’un peu de folie dans ce stade ».

 

Les Girondins de Bordeaux pourront également compter sur le retour de Malcom« Cela fait deux matches qu’il n’a pas joué, donc il va reprendre sa place de titulaire. Il ne faut pas non plus qu’il va faire la différence tout seul. C’est un peu le risque, et on l’a vu deux ou trois fois, il veut tout faire… C’est tout à son honneur de vouloir tout faire mais il a des partenaires à côté, il faut penser à eux aussi. Il ne faut pas surjouer, et croire que tout seul il peut sortir l’équipe de là ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des