Florian Brunet : « Je sais qu’il y a une plainte en cours, mais on ne va pas parler que de cela sur les 30ans »

Tifos Ultramarines 30 ans supporters (3)

 

Florian Brunet est revenu sur l’anniversaire des trente ans des Ultramarines qui s’est bien déroulé dans l’ensemble, malgré un dernier tifo qui n’a pas pu être déployé correctement. « Il y a eu des petits couacs mais l’ensemble est satisfaisant. Ça a été une très belle fête. Il y a plus que des couacs, il y a quand même eu un garçon qui a perdu un doigt à cause d’un pétard, donc c’est plus qu’un couac. Ça a un peu gâché la fête. Dans les bémols, on n’a pas été jusqu’au bout du tifo, étant très perfectionnistes, on avait mis la barre très haute et on aurait aimé aller au bout. Malheureusement, il y a une dernière partie du tifo qu’on n’a pas eu le temps de déployer. Mais c’est très positif, c’était une très belle fête avec quand même des bémols assez importants ».

 

Puis le responsable du groupe de supporters des Girondins de Bordeaux revint sur l’accident du pétard, qui a touché un jeune dans le Virage. « C’était un petit jeune de la tribune. Notre sécurité, notre club et même la police à Bordeaux savent très bien tout le travail qu’on a fait au niveau des pétards. C’est un accident malheureux. Ça faisait des mois voire des années qu’il n’y avait pas eu de pétards dans le Virage Sud. On ne sait pas comment ça s’est retrouvé là. C’est vrai que ça a un peu gâché la fête et surtout pour lui. Il n’a pas perdu tout le doigt mais il a perdu une bonne partie du doigt. C’est arrivé à la 70ème minute, ça a jeté un froid. Mais tout le monde est conscient à Bordeaux de l’énorme travail qu’on a fait sur les pétards, puisque comme tous, on a été touchés par la mode il y a une dizaine d’années et il a fallu faire un vrai travail pour arrêter cette mode détestable et extrêmement dangereuse. Et ça cause beaucoup de tort à l’utilisation festive des fumigènes. Mais c’est comme ça. Pour le moment, nous n’avons pas eu d’interdiction de stade à ce niveau-là. Je sais qu’il y a une plainte en cours mais on ne va pas parler que de cela sur les 30 ans car c’est un accident malheureux d’un jeune qui n’a pas fait gaffe, bref. Derrière ça, il y a eu un travail monumental des gars du groupe. Ça a été une très belle aventure collective. Même si le tifo n’a pas été jusqu’au bout, ça a vraiment été un tifo magistral, très ambitieux avec un énorme travail. Ce qui est important dans le tifo, ce n’est pas que le résultat en lui-même c’est aussi avant. tout ce qui a été fait avant a été fait d’une manière authentique. On s’est auto-financé. Derrière il y a aussi des dizaines, des centaines de gars qui ont travaillé H24 sur le tifo. Au niveau de l’état d’esprit, rien à dire. C’est ça qui est le plus important ».

Liberty Radio TV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des