Paul Baysse : « C’est un endroit où on retournera : l’Andalousie, les gens du club… »

Baysse

 

L’expérience fut courte, six mois, alors qu’elle aurait dû être de quatre ans. Paul Baysse a rapidement quitté l’Espagne et Malaga, mais il y retournera, pour de nombreuses raisons.

« C’est vrai que six mois, c’est court… J’avais envie dans ma carrière d’avoir au moins l’opportunité d’une expérience à l’étranger. Elle est arrivée l’année dernière, j’étais en fin de contrat, et voilà… On a bien réfléchi, on s’est posé les bonnes questions parce que c’est une aventure professionnelle mais je suis père de famille, donc c’est aussi une aventure humaine. C’est familial… J’avais envie de cette expérience, mais je n’avais pas envie de mettre en péril ma famille, l’éducation de mes enfants… J’ai des responsabilités en tant que père de famille. Ca restait le sud de l’Espagne… On a été bien accueilli, il y a un lycée français là-bas donc cela a facilité les choses pour mes enfants. On s’était engagé dans quelque chose sur le long terme, quatre ans… Au bout de six mois, je l’ai répété, mais c’est la réalité : je ne serais revenu en France que pour Bordeaux, avec tout le respect que j’ai pour les autres clubs. C’était Bordeaux qui aurait pu me faire quitter Malaga. C’était six mois très intéressant au niveau footballistique, une nouvelle culture du football… Au niveau personnel aussi avec une nouvelle langue, j’ai appris à parler espagnol. J’ai fait des rencontres là-bas, j’ai rencontré les bonnes personnes. C’était un nouveau championnat, j’ai eu la chance de jouer contre les grandes équipes, dans des grands stades. Les carrières ne sont pas forcément très longues, donc il faut croquer à pleines dents tout ce qui nous tombe dessus. Ça a été six mois très riches, c’est un endroit où on retournera, ne serait-ce parce qu’on a apprécié l’Andalousie. Et on n’a pas eu le temps de tout visiter en six mois, il y a beaucoup de choses à faire. On a apprécié le contact avec les gens. Et forcément aussi revoir les gens du club parce que le foot fait partie des milieux où on s’attache facilement aux personnes, où on a des émotions fortes. Forcément, on a créé des liens, donc on ira revoir des personnes parce que c’est important les rapports humains. Je suis attaché à ce genre de valeurs et on les a trouvées là-bas donc forcément on retournera là-bas. Ça a été six mois très intéressants ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des