Elie Baup : « Nous n’étions pas favoris, c’était plutôt l’OM »

Après le limogeage de Jocelyn Gourvennec, Elie Baup a été cité comme faisant partie de la liste des prétendants à la succession du technicien breton. Il s’exprime sur ses pistes qui lui ont été attribuées. « Parfois, je n’ai pas voulu donner suite. Avec d’autres clubs, j’ai bien figuré dans une short list au contraire de certains collègues qui ont décroché avant ou après moi. C’est rassurant de savoir qu’on pense encore à moi. J’ai beaucoup d’arguments pour dire que je peux encore entraîner. Ce n’est pas une histoire d’âge (NDLR : il aura 63 ans le 17 mars), mais d’expérience ou d’envie. L’envie, chez moi, est intacte. Je ne suis pas encore hors jeu ».

 

Il garde un souvenir particulier avec Bordeaux et le titre de champion de France décroché en 1999 devant l’Olympique de Marseille à la dernière journée. « Nous n’étions pas favoris, c’était plutôt l’OM. L’espoir est monté progressivement. Quand je vois aujourd’hui certaines équipes où on organise des repas pour que les joueurs s’entendent bien, je repense à cette époque où tout était différent. Spontanément, il y avait une convivialité entre nous. On restait souvent ensemble très tard. Il y avait du talent et la volonté de faire les choses les uns pour les autres ».

 

Le Parisien

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des