Gustavo Poyet : « Il y avait tout pour faire un grand match mais on n’a rien fait de bien »

bandicam 2018-03-02 23-17-07-209

 

Défait à l’extérieur face au champion en titre (2-1), le coach des Girondins Gustavo Poyet est revenu sur cette partie, sur cet adversaire monégasque ainsi que sur leur homme en forme du moment, le portugais Rony Lopes. « Ils étaient dans une bonne position sur le terrain, ils attaquaient tout le temps et créaient de la pression. Normalement, ils marquent des buts, plus qu’aujourd’hui. Il faut donner du mérite à Monaco, mais on n’était pas bien aujourd’hui en défense. J’avais parlé aux joueurs de ce danger qui était Rony Lopes. Pour être honnête, j’ai même regardé le replay de son but sur le grand écran, pour essayer de comprendre pourquoi il était tout seul. C’est difficile, je ne préfère pas parler beaucoup aujourd’hui. C’est difficile de dire quelque chose pour moi. C’est un miracle de mener 1-0 à la pause. Parfois c’est comme ça. Il faut savoir fermer à ce moment-là et bien finir la première mi-temps. On a la chance de parler à la mi-temps, et de repartir pour aller chercher quelque chose quand même. Le but avant la mi-temps a changé beaucoup de choses […] On n’a changé aucun joueur. Il n’y avait pas d’excuses. Tout le monde était bien physiquement, c’était un bon terrain de jeu, un bon rival. Il y avait tout pour faire un grand match. On n’a rien fait de bien aujourd’hui ».

 

En complément, il a évalué la blessure de son défenseur brésilien Pablo Castro et l’impact de ce changement prématuré dans le match. « Je pense qu’il s’est arrêté juste avant la blessure. Il a commencé à sentir une pointe, et il s’est arrêté juste avant. J’espère que cela va aller […] C’était vraiment un match pour tenter quelque chose, en tout cas de mon point de vue avec les changements. J’en perds un en première mi-temps, cela change beaucoup ».

 

Le Club

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des