Les tops/flops Girondins4Ever de Monaco-Bordeaux

bandicam 2018-03-02 20-48-42-127

 

Suite à la publication des notes il y a quelques minutes, la rédaction Girondins4Ever dévoile maintenant ses tops et ses flops bordelais de la rencontre face à Monaco. Voici les commentaires :

Les Tops

Youssouf Sabaly (6/10) : Le latéral bordelais est le seul joueur de son équipe à gratter la moyenne sur ce match. Et pour cause, une jolie passe décisive pour l’unique but (et aussi l’unique tir) de son équipe ce soir (32′). Il a par moments apporté le danger sur son coté, en combinant avec son ailier. De plus, il a réussi à contenir un Lopes très peu en vue sur ce match (mis à part sa réalisation, bien entendu). Son retour très propre dans sa surface devant un attaquant monégasque, tout en physique, témoigne notamment de sa sérénité du moment.  

 

Les Flops

Valentin Vada (3/10) : Titulaire en l’absence de Meité au milieu de terrain, c’était l’occasion rêvée pour lui de marquer les esprits, auprès notamment de son coach. En regardant seulement la feuille de match et son but, on pourrait penser que son contrat a été rempli. C’est tout le contraire, c’est l’arbre qui cache la forêt. Sa plus grosse erreur est de perdre le ballon avant la pause, qui amène l’égalisation monégasque. Pour le reste, il a cruellement manqué de justesse technique et d’application dans ses transmissions. Dommage pour lui.

Martin Braithwaite (3/10) : C’est une partie très compliquée pour l’attaquant danois. Difficile de la blâmer car très peu de ballons reçus, mais il doit tout de même faire partie de cette liste à cause de son faible rendement. 24 ballons touchés (en 90 minutes), 11 perdus, un seul tir. C’est bien maigre, mais une nouvelle fois, ce match n’était pas un cadeau pour lui. A noter quelques bons mouvements en solitaire.

Jaroslav Plasil (3/10) : Renouvelé au poste de sentinelle par Poyet, après sa titularisation face à Nice, le milieu tchèque a très vite pris l’eau dans l’entre-jeu. Bousculé par l’impact physique et la rapidité des monégasques, il a trop souvent perdu des ballons importants et a manqué de précision dans ses passes. Émoussé physiquement en fin de match, il n’a pas su porter le jeu vers l’avant, et créer ce jeu de transmission dans les premières passes.

François Kamano (3/10) : Pour palier à la suspension de Malcom, coach Poyet a une nouvelle fois fait appel au joueur guinéen. Généreux dans l’effort, il n’a pas pour autant fait un grand match. Beaucoup de déchets techniques, des différences pas toujours bien effectuées, et un cruel manque de percussion. Action de jeu qu’il savait pourtant si bien faire, il y a environ un an. Il a justement du mal à retrouver ce bon niveau.

 

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des