Paul Baysse : « Il ne faut pas que la possession soit stérile, il faut qu’elle serve à avancer, à faire des décalages »

Paul Baysse

 

Gustavo Poyet essaye d’apporter sa touche petit à petit. Le coach des Girondins aime notamment que ses joueurs repartent correctement de l’arrière comme l’explique Paul Baysse« C’est ce que le coach veut mettre en place, ressortir de derrière, avoir plus de possession. Contre Nice, on pensait plus l’avoir, un peu plus de maîtrise, et quand on regarde les stats, on a 47% je crois. On n’a pas forcément la possession, même si je trouve que l’on a réussi à sortir les ballons. C’est vrai que l’on n’a pas eu un gros pressing non plus. On va voir comment Monaco va réagir. Marseille pressait haut, on va voir si Monaco nous presse haut. S’ils nous pressent, cela va être de les faire déjouer et ressortir comme il faut. S’ils nous pressent, cela veut dire qu’il y aura des espaces dans le dos, ce sera à nous de trouver les solutions ».

 

Même si c’est Nice qui a eu le plus de possession le week-end dernier (53% contre 47%), c’est Bordeaux qui a eu le plus d’occasions avec 23 tirs. « Cela fait partie des chiffres. Cela dénote une certaine envie de jouer. Quand on veut jouer au ballon, et que le coach a envie de repartir de derrière, cela veut dire que l’on va jouer court ou avoir la possession au minimum. Honnêtement, je préfère que l’on n’ait pas la possession et que l’on gagne match. Mais si on veut jouer au ballon et faire des attaques construites, cela passera par des possessions de balle. Il ne faut pas que la possession soit stérile, il faut qu’elle serve à avancer, à faire des décalages. Il faut l’analyser avec prudence. Nice, ils ont eu 53 mais je ne sais pas combien ils ont eu de frappes. Ce n’est pas de la possession stérile, de la garder derrière, de jouer à la balle et de faire trois tours. C’est dans le but de déstabiliser l’adversaire […] Jouer long, cela peut être une solution. Si on est pressé, cela peut sauter des lignes. Cela arrive, quand on a le feu, il vaut mieux dégager que de se prendre la tête. Le jeu long n’est pas du tout proscrit, c’est intéressant sur un jeu en profondeur, pour sauter le premier rideau. Cela fait partie de la possession aussi ».

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des