Ce que risquent les Ultramarines après leur déplacement à Marseille

    Ultras

    Ultras

     

    Après avoir conté le récit du périple des Ultras bordelais en direction du Stade Vélodrome ce dimanche soir, le journal Sud Ouest a aussi évoqué les sanctions. Selon eux, “les peines encourues vont jusqu’à un an d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende. Les leaders craignent aussi des interdictions de stade qui mettraient en péril l’association”. Pour conclure cette affaire, le journal a conclu de façon positive pour les Girondins, en déclarant que “les Ultras devraient être enfin autorisés à supporter leur équipe en voyage, le 2 mars à Monaco”.