Philippe Fargeon : « La réflexion doit se faire offensivement aujourd’hui. Avant elle se faisait défensivement »

Philippe Fargeon

 

Malgré de bons résultats en ce moment, Bordeaux a tout de même montré quelques défaillances, et notamment lors de la rencontre face à Amiens. Le consultant Philippe Fargeon a donc tenté de trouver les domaines à améliorer dans le jeu bordelais pour être notamment plus serein dans les fins de matches. « Il faut avoir la possibilité de croire en ses qualités de fabricant de jeu en quelque sorte. Il faut se dire qu’on n’est pas seulement capable de bien défendre et de contrer mais on est capable aussi de bien conserver le ballon, mais aussi d’inquiéter une équipe qui va rester derrière. C’est le plus dur quand est dans une position où on s’impose contre un adversaire qui veut faire le jeu. Il faut se dire aussi quoi a le potentiel pour faire le jeu. On a aussi le potentiel pour construire une occasion, une attaque en étant de bons défenseurs en même temps. Aujourd’hui, la base c’est de bien défendre. C’est ce qui se passe aujourd’hui même si on en a pris deux contre Amiens. Il faut quand même bien défendre pour solidifier cette équipe et permettre devant de faire la différence et de marquer des buts car la confiance est revenue. Il faut se dire qu’on est capable avec une bonne défense et de bons buteurs de faire le jeu et de s’imposer avec notre jeu et une possession de balle supérieure ».

Pour apporter un complément de réponse, il a aussi évoqué le fait que la tâche offensive était plus compliquée lorsque les bordelais s’attelaient à un travail quasiment que défensif. La donne a désormais changé avec Gustavo Poyet aux manettes. « Ce n’est pas être obnubilé par la défense mais c’est simplement faire son travail défensif de base. C’est-à-dire que le temps de la réflexion ne devrait plus exister. Avant on se disait ‘ah il faut que je me replace’, maintenant ça doit être instinctif. Cette fraction de seconde que vous gagnez quand vous vous replacez, c’est cette fraction de seconde qui peut vous permettre d’aller de l’avant plus rapidement. C’est une organisation qui doit rentrer dans la tête, qui doit devenir complètement naturelle. La réflexion doit se faire offensivement aujourd’hui. Avant elle se faisait défensivement ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des