Jérôme Dauba : « Mon malaise ? C’est assez violent, ça fait bizarre. On se fait très, très peur sur le coup »

Jerome Dauba

 

Comme vous le savez, Jérôme Dauba, l’entraineur des féminines des Girondins de Bordeaux, a fait un malaise lors du match de Coupe de France de son équipe, en début d’année. L’entraineur a ensuite eu le droit à une semaine de repos forcé, puis est revenu sur le banc lors de la dernière rencontre face à Albi. Le coach s’est exprimé sur ce malaise et sur ses raisons. « Trop de stress ? Oui peut-être, un malaise, un peu de surmenage, un peu de fatigue, ça arrive… Le principal, c’est que tous les examens que j’ai fait ont été rassurants. Après une semaine de repos, même si c’est difficile de se reposer dans ces conditions (sourire)… J’ai été tous les jours en contacts avec le staff. Je suis remis sur pied et je suis prêt pour finir très fort la saison. J’en profite pour remercier tous les gens qui m’ont adressé des messages de soutien, aussi bien à titre personnel, auquel j’ai pu répondre. Ca m’a fait chaud au cœur de recevoir tous ces messages de soutien. J’en profite également pour remercier tous les gens qui m’ont adressé des messages via les réseaux sociaux. C’est ce qu’on m’a rapporté même si je ne suis pas du tout sur les réseaux sociaux et je ne veux pas y être mais c’est ce qu’on m’a rapporté. Donc j’en profite pour remercier tous ces gens qui m’ont adressé ces messages. Ca fait plaisir […] Le malaise ? Sur le moment je ne l’ai pas senti du tout venir. C’est assez violent, ça fait bizarre. On se fait très, très peur sur le coup. J’ai été pris entre de bonnes mains, par le service hospitalier de la Roche-Sur-Yon à qui je passe un grand merci. Ils ont vraiment fait un super job […] Ce n’est pas forcément que du stress sur la compétition, c’est un ensemble. Quand on fait ce métier-là, on se met de la pression, on fait en sorte de faire le boulot du mieux possible, d’être très investi. Il ne faut pas oublier qu’on est sur le pont depuis le 27 juillet. C’est beaucoup d’investissement. A un moment donné, quand le corps dit stop, c’est peut-être qu’il fallait prendre du recul ».

GoldFM

Retranscription Girondins4ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des