Hervé Bugnet : « Il me pourrissait à tous les entrainements… Si encore j’avais couché avec sa femme, mais non »

Pascal Dupraz

Pascal Dupraz

 

Hervé Bugnet a raconté la fin de sa carrière professionnelle de joueur de football. L’ancien attaquant des Girondins a relaté longuement sa relation avec Pascal Dupraz lorsqu’il était à Evian, faite d’incompréhensions et de non-dits.

« Des regrets, j’en ai. Je n’ai plus joué depuis 2011 et comme j’avais un contrat à rallonge, à chaque fois que je changeais de division, j’avais une année supplémentaire. J’avais beau essayer de tout faire pour jouer, les coaches ne l’entendaient pas de cette oreille, c’était très compliqué et très dur à vivre. En 2012-2013, Pascal Dupraz a repris les rênes de l’équipe, et je me suis dit que là ça serait un nouveau départ puisque c’était lui qui m’avait fait venir en 2008… Ça s’était super bien passé à ce moment-là. Et ça a été une catastrophe parce qu’il me pourrissait à tous les entrainements, j’avais beau essayer… Je n’ai jamais eu d’explications. Si j’avais couché avec sa femme ça aurait été une bonne raison mais je ne l’ai pas fait. J’aurais dû comme ça au moins, ça aurait été une bonne raison pour ne pas me faire jouer. Je n’étais même pas remplaçant. à des joueurs comme Sagbo ou Khlifa me disaient aux entrainements qu’ils aimeraient bien jouer avec moi car je donnais de bons ballons, etc… Mais non, tous les week-ends, j’allais jouer avec la réserve, et je n’ai jamais eu une opportunité, jusqu’à ce fameux entrainement du mois de janvier 2013. On recevait Brest et Sagbo, Khlifa étaient à la CAN, Bérigaud était blessé… Tous les attaquants étaient absents, il n’y avait que moi qui étais OK. On était 21 à l’entrainement et sur une feuille de match, il y a 18 joueurs. Et à la fin de l’entrainement, il annonce que quatre joueurs ne vont pas venir dans le groupe, 21-4 cela fait 17, et là je n’étais pas dedans… Je ne savais pas quoi faire, il n’y avait plus d’issue, j’avais les larmes qui montaient… Dupraz à ce moment-là me regarde et me demande de venir le voir. Il me dit dans les yeux que ce n’est pas normal qu’il ne me prenne pas dans le groupe, et il ajoute qu’il ne me prend pas parce que j’avais trop de joie de vivre. Cette phrase, je vais l’emporter dans ma tombe. Je lui ai alors rétorqué mais ‘trop de joie de vivre, ça veut dire quoi ?!’. ‘Tu fais le con, etc’. Et il ajoute ‘et puis, si tu n’es pas content, tu n’as qu’à aller te plaindre à la presse’. Et une semaine après, je me romps le croisé pour la seconde fois. Ce fut une fin triste et difficile. C’est surtout les questions de mon fils, qui me demandait pourquoi Pascal Dupraz ne me faisait pas jouer. Ça, c’était compliqué, mais bon, c’est le milieu du football ».

Studio Foot, BDCOne

Retranscription Girondins4Ever

Émission STUDIO FOOT avec en invité exceptionnel Bugnet Hervé!!VENEZ DÉBATTRE AVEC NOUS !

Publié par Bdc One Sport- Studio Foot sur mardi 13 février 2018

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des