Tony Vairelles : « On va tenter beaucoup plus devant, des gestes qu’on ne tentait pas d’habitude et ça marche »

Tony Vairelles

 

Lors de l’analyse de la victoire des Girondins à Strabsourg (0-2), le consultant Tony Vairelles a dans un premier temps souligné le regain de sérénité que dégage cette équipe sous les ordres de Gustavo Poyet« C’était vraiment un match agréable à voir. Déjà le match de Lyon j’ai pris mon pied, j’étais dans les tribunes. Strasbourg je l’ai vu à la télé donc ce n’est pas pareil, on le vit vraiment. C’était vraiment beau à voir dans tous les secteurs de jeu, on voit un peu toutes les phases de jeu et même les moments qu’on ne voit pas en caméra. C’était vraiment sympa. On sent une équipe qui est bien et on a l’impression que c’est le jour et la nuit entre ce qu’on a vécu au mois de décembre et ce qu’on vit au mois de janvier. Mais ça ne tient qu’à l’équipe. C’est l’équipe qui a retrouvé cette envie et qui a amené ce déclic différent. La chance n’arrive pas comme ça en l’attendant. C’est ce qu’ils ont fait et bien fait ».

De plus, il a parlé de la confiance d’une équipe, et le fait qu’elle tente plus de choses grâce à cela. « Le fait qu’ils soient en réussite, ça permet de tenter beaucoup plus et de moins jouer la peur au ventre. On le voyait dans les mois où ça se passait moins bien. À domicile, l’équipe était stressée, jouait la peur au ventre car elle avait enchaîné de moins bons résultats. Maintenant la tendance s’est inversée. On va tenter beaucoup plus devant, des gestes qu’on ne tentait pas d’habitude et ça marche. L’équipe est capable de le faire. On l’a vu au début de l’année. C’était une équipe qui avait beaucoup le ballon. Là en plus avec les ingrédients qu’ils ont réussi à rajouter collectivement, il n’y a pas de raisons pour que ça ne circule pas. Et au moins il n’y aura pas le terrain de Strasbourg ».

Enfin, après cette série de bons résultats, Bordeaux s’attaque à du lourd pour les prochaines rencontres, dont la confrontation avec niçois. « Nice peut être surprenant, ils ont toujours des joueurs qui sont capables de faire la différence, des vieux renards. Il faut être vigilant. Il vaut mieux préparer les matches comme ça en se disant que ça va être dur et de se rendre le match facile. Plutôt que de se dire c’est Amiens chez nous, ça va être tranquille ou c’est Nice ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des