Paul Baysse : « En arrivant, je savais qu’il y avait un groupe de qualité, je connaissais pas mal de joueurs »

Paul Baysse

 

Arrivé récemment au sein de l’effectif bordelais, Paul Baysse s’est imposé comme le vrai patron de la défense derrière. Il évoque justement cela, et cette faculté à beaucoup communiquer sur le terrain. « Je pars du principe que lorsqu’un coéquipier loupe quelque chose, un petit geste, une petite tape, un clin d’oeil, une phrase ou un mot, déjà ça réconforte. A droite, à gauche, ça vient devant, derrière, ça peut même nous faire économiser des courses. Ça nous fait moins courir. Le milieu qui est devant moi, je lui dis juste ferme à droite et il bloque le joueur qui a le ballon et il bloque une passe. Pour moi c’est encore plus facile. Si tout le monde à son niveau aide le copain qui est à côté ou les trois copains qui sont à côté, c’est beaucoup plus facile pour défendre et on fait moins d’efforts ».

Après une analyse personnelle, il s’est attelé à commenter les qualités de l’effectif du club. « Il y a beaucoup de qualité. Je suis l’effectif même lorsque j’étais dans d’autres clubs. J’ai suivi sa première partie de saison. En arrivant, je savais qu’il y avait un groupe de qualité. Je connaissais pas mal de joueurs. J’ai joué contre eux ou j’ai joué avec. Pour moi, il manquait un petit quelque chose. Un petit déclic, pas grand chose mais il fallait que ça vienne par une victoire ou un attaquant qui marque un but. Ce petit quelque chose qui ferait sortir ce petit grain de sable de l’engrenage. J’espère que c’est chose faite. Il faut regarder de l’avant, mettre de la pression positive et travailler avec de la confiance. Maintenant, on peut tenter des choses et se lâcher. Si on ne se lâche pas, on marquera moins de buts. Pour jouer, il faut être libéré en restant concentrés, avec de la détermination et prendre du plaisir. C’est très important pour moi de prendre du plaisir mais ce n’est pas attaquer et faire n’importe quoi. On peut prendre du plaisir à défendre ensemble, faire la course pour le copain. Le copain a besoin de moi mais j’aurais besoin de lui à un moment donné. C’est le plaisir dans le sport d’équipe. C’est là-dedans qu’on doit prendre du plaisir. Être ensemble, vivre ensemble, jouer ensemble. Pour moi c’est ça le plaisir ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des