Marius Trésor : « Strasbourg a balancé, ça a été un régal pour Pablo, Jules Koundé, du tout cuit ! »

Pablo Castro

 

Marius Trésor a traité de la dernière victoire en date des Girondins de Bordeaux face à Strasbourg, la troisième consécutive. « La force d’une équipe c’est d’avoir quelqu’un de capable à un moment de mettre les ballons au fond mais quand tu ne prends pas de but, tu ne perds pas. Quand la base est solide, que les garçons font ce qu’il faut pour ne pas encaisser de but, quand toute l’équipe est bien en place… Ça commence par le travail des attaquants qui sont très costauds dans leur tête. On voit le premier but qu’on marque, si De Préville s’était dit qu’il n’avait aucune chance d’avoir ce ballon… Il fait un pressing extraordinaire sur Mangane qui perd la boule, et récupère ce ballon et c’est ce qui amène ce but bordelais. On a vu une équipe bien en place, laissant très peu d’espaces à Strasbourg. Le petit Terrier, qui nous avait épaté au match aller, je ne sais pas si c’est le fait qu’il soit déjà à Lyon… On ne l’a pratiquement pas vu. Il n’a pas eu d’espaces parce que l’équipe a très bien défendu […] Sur ce match, c’est vrai que la pelouse était très difficile. C’est pour les deux, mais il y en a peut-être une (d’équipe) qui (est désavantagée)… Ah non, Willy (Sagnol) a dit qu’il pleuvait souvent ici, donc finalement on était habitué aussi (rires) […] Strasbourg a balancé, ça a été un régal pour Pablo, pour Jules Koundé ! Quand tu es bien en place, c’est du tout cuit ! ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des