Laurent Perpigna : « On leur a posé des numéros sur le torse, de 1 à 43, et on les a mis à quatre par cellule »

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des