Gaëtan Huard : « Les remplaçants, sous l’ère Gourvennec, lorsqu’ils rentraient, on ne voyait pas de différence »

Jonathan Cafu et Jocelyn Gourvennec

 

Depuis son arrivée aux Girondins de Bordeaux, il semblerait que Gustavo Poyet apporte de la joie de vivre dans le vestiaire. C’est en tout cas ce que pense le consultant de BeIn Sports, Gaëtan Huard. « Il y a une bonne densité de personnes sud-américaines, même dans le staff, donc il y a forcément une ambiance différente. On va s’en féliciter et s’en réjouir. L’essentiel c’est que les joueurs se sentent bien. L’ambiance, c’est primordial. Quand il y a une mauvaise ambiance dans un groupe, tu ne peux pas tirer l’équipe vers le haut. Il faut que les onze joueurs sur le terrain et les remplaçants, ne fassent pas la gueule. Malheureusement, les remplaçants, sous l’ère Jocelyn Gourvennec, lorsqu’ils rentraient, on ne voyait pas de différence. On ne sentait pas leur apport, on ne sentait pas qu’ils allaient apporter un plus. Maintenant, malgré tout cela, il faut confirmer. Le match de samedi face à Amiens sera essentiel pour confirmer ce que tu viens de faire là, puisque une rechute contre une équipe promue et qui va se battre pour le maintien… On est au Matmut, à Bordeaux, on a battu Lyon, on bat tout le monde ».

Justement, notre ancien portier parle de ce prochain match face à Amiens. « Les promus souffrent, les équipes qui ont l’habitude de jouer le maintien souffrent aussi. A 14 journées de la fin, les points commencent à compter et les matches vont devenir de plus en plus âpres face à ces équipes-là parce que le moindre point grappillé sera très important […] Leur situation, on s’en fout, on doit prendre trois points. On ne va pas commencer à faire… Si tu ne gagnes pas Amiens, tu vas retomber dans tes travers, remettre le doute à tout le monde dans la tête. Tu dois gagner le match d’Amiens ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des