Tony Vairelles : « Gaëtan donne énormément donc peut-être qu’à un moment il va falloir le faire souffler »

bandicam 2018-02-03 21-46-15-724

 

Invité à réagir à l’arrivée aux Girondins de Bordeaux de Martin Braithwaite, Marius Trésor a expliqué que ce sera bénéfique pour l’attaque bordelaise. « C’est un joueur qui marque douze buts par saison… C’est quand même quelque chose de bien. Pour l’instant notre meilleur buteur, c’est Malcom, avec sept buts. S’il peut continuer à marquer, Martin Braithwaite ne peut être qu’un plus. En plus, ce n’est pas dit que Gaëtan puisse faire tous les matches sans connaitre une petite baisse de régime, surtout de la façon dont il joue. Il a connu une première partie de saison compliquée avec une blessure, une fracture de fatigue ».

 

Tony Vairelles est du même avis. « De toute manière, il faut toujours du nombre en attaque. C’est un bon joueur qu’on a pu voir évoluer à Toulouse. Après, c’est vrai que l’équipe est en train de monter en puissance. Gaëtan nous a prouvé à tous qu’il nous a manqué pendant son absence. Il a apporté énormément en revenant. Ce sera au coach de voir comment il veut faire évoluer cette recrue. Mais c’est toujours bien d’avoir un joueur de ce calibre dans son effectif […] Gaëtan a aussi été mis un peu de côté après le match face à Videoton, puis il a connu une fracture de fatigue. Cette fracture, à mon avis, n’est pas non plus innocente au fait qu’on se sente un peu moins bien… On se donne à fond et il peut y avoir des blessures derrière. C’est vrai que numériquement, c’est bien parce que Gaëtan donne énormément sur un terrain donc peut-être qu’à un moment il va falloir aussi le faire souffler. Quand on revient de blessure, on a une période où on est en pleine bourre pendant le match, on a un coup de moins bien ensuite. Mais si l’entraineur arrive à bien faire tourner son équipe, qu’il y ait une bonne osmose, concurrence, c’est toujours bon d’avoir un joueur du niveau de Martin Braithwaite dans l’équipe. Ce sera à lui aussi de se fondre dans le groupe ».

 

L’ancien attaquant bordelais n’a cependant pas gardé de bons souvenirs de prêts sur une période si courte. « J’ai été prêté à Bordeaux pour faire mes gammes, reprendre du temps de jeu. Je n’ai pas été bon ici à Bordeaux alors que c’est un club où j’aurais tellement aimé vivre pendant deux ou trois ans par exemple. J’ai apprécié beaucoup de choses ici, mais en trois mois et demi… C’est vrai que c’était… je suis resté sur ma faim. J’aurais préféré rester à Lyon, dans de mauvaises conditions, mais au moins quand je serais parti au mercato d’été, ça aurait été pour un an ou deux ans. Tous les prêts de six mois que j’ai faits, ça a été une catastrophe ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des