Florian Brunet raconte la soirée d’hier soir, de la Meinau au poste

Ultras

Ultras

 

Dans un entretien accordé à 20 minutes, Florian Brunet raconte cette triste soirée d’hier soir, dans laquelle près d’une cinquantaine de supporters girondins a été virée du stade de la Meinau, sans ménagements.

« Il y a eu aucun dialogue. Ils nous ont matraqués, ils nous ont virés du stade comme des animaux. C’était impossible de dialoguer. Les « baqueux » et les CRS ont été agressifs […] Les stadiers de Strasbourg étaient hyper cools, ils voulaient que ça se passe bien, ils nous on mis dans un coin, ils étaient très sympas, il y a eu zéro problème. Et puis les CRS sont arrivés avec les boucliers et nous ont éjecté du stade à coups de matraques […] On a été parqués et menottés. Après, les flics au commissariat, ils étaient débordés, ça aussi il faut le dire […] Il aurait pu se passer n’importe quoi à Strasbourg cette nuit, il n’y avait plus un flic en ville… On a utilisé toutes les cellules, on était quatre par cellule, dans 4m². On a rien bouffé du tout pendant 18 heures« .

Lire l’intégralité de l’interview ICI

 

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des