Thierry Laurey : « Tu prends un but, le mec n’a même pas fait exprès ! Les faits de jeu ont tourné contre nous »

Younousse Sankharé

 

L’entraîneur du RC Strasbourg, Thierry Laurey, s’est montré très agacé en conférence de presse d’après-match face aux Girondins. Surtout quand on lui demande si le premier but déstabilise son équipe.

 

« Sincèrement, je n’arrive pas à comprendre votre discours. Je ne comprends pas, je suis désolée, je n’ai pas envie de m’énerver ce soir. Je n’ai pas envie que vous pensiez que je sois énervé. Il y a des questions, vous les avez posées hier, je vous ai expliqué. Et arrêtes de me dire « même », car la réalité est là. Bien entendu que cela déstabilise. Même si on avait gagné des matches. Tu prends un but, le mec n’a même pas fait exprès ! Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Bien sûr que ça déstabilise. Je ne vais pas te dire le contraire. Arrêtez de me dire ceci-cela sur les derniers matches. Allez chercher sur les trois derniers mois ce que l’on a fait aussi. On a gagné des matches aussi en ce moment, on n’est pas au fond du trou non plus. On n’a pas battu une DH ou une régionale en 32èmes et en 16èmes, je ne me suis pas trompé non ? On a gagné des Ligue 1 quand même. Après, que ces matches de Ligue 1 soient plus importants, je l’entends bien. Mais arrêtez d’arranger les choses à votre façon. La réalité est là. Tu crois que les joueurs calculent si c’est un match de Coupe ou de championnat ? Les joueurs jouent le match à fond, et puis c’est tout. Si c’était en Coupe de France ce but-là, il nous aurait fait tout aussi mal. Arrêtez de vouloir couper des cheveux en quatre, c’est usant. On a perdu un match, que l’on a mal entamé parce qu’il y a eu une erreur d’une part et un manque de bol flagrant. On n’a pas eu ce petit coup de pouce du destin. A un moment donné, je pense qu’il y a penalty sur Martin en première période. Je ne vais pas pleurer là-dessus. Il y a des faits de jeu sur ce match, où il n’y a pas eu beaucoup d’occasions, sur un terrain très difficile. Avec deux équipes qui ne s’exposent pas trop et qui essaient dans un premier temps de ne pas prendre de but et qui essaient de marquer sur un contre. Tu sais que cela va faire 1-0, un truc comme ça, ou un vieux 0-0. On aurait préféré cela, c’est une évidence. Ce que je voulais expliquer, c’est que tous les faits de jeu ont tourné contre nous. Encore une fois, on n’a pas tout fait ou on n’a pas suffisamment poussé le curseur pour faire que les choses basculent dans notre sens. Mais les joueurs se sont battus, ont tenté des choses. On n’a pas été en réussite, on a mal exploité les coups de pied arrêtés. Si vous venez là-dessus, je suis d’accord avec vous. Par contre, arrêtez avec vos histoires, c’est usant »

 

ARL 

Retranscription Girondins4ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des