Les tops/flops Girondins4Ever de Strasbourg-Bordeaux

bandicam 2018-02-03 21-42-54-884

 

Suite aux notes parues il y a quelques minutes, la rédaction Girondins4Ever doit maintenant nommer ses tops et ses flops au sein de l’effectif bordelais, lors de cette rencontre face à Strasbourg. Voici donc les commentaires :

 

Les Tops :

Younousse Sankharé (8/10) : En plus de son but très chanceux dès l’entame du match (3’), le milieu de terrain, titularisé en l’absence d’Otávio, a été omniprésent dans l’entre-jeu. Souvent au pressing ainsi qu’à la récupération, il a rendu une copie très propre au final (96 % de passes réussies notamment).

Lukas Lerager (8/10) : Autre maillon important dans le milieu de terrain bordelais, il s’agit de l’international danois. Avec un total de 16 ballons grattés, il a su s’imposer dans les duels et remporter de nombreux ballons importants. Toujours aussi juste et précieux dans l’ossature bordelaise.

Benoît Costil (8/10) : Le portier n’a pas eu énormément de travail, mais le peu qu’il a eu à faire, il l’a très bien réalisé. Il a notamment rassuré sa défense à de nombreuses reprises, en assurant ses sorties aériennes et en communiquant de nombreuses fois. Le rôle de capitaine lui va à ravir, et on le sent enfin libéré. C’est très positif.

Maxime Poundjé (8/10) : Auteur d’un match extrêmement abouti le week-end dernier face à Lyon, le latéral bordelais a de nouveau remis ça ce soir. Très solide défensivement, il totalise 19 récupérations, ce qui est le record du match. Offensivement, il s’est montré disponible et engagé dans le jeu de son équipe.

Jules Koundé (7/10) : Le jeune défenseur central n’en finit plus d’impressionner. Préféré à Baysse par le coach, il a pleinement assuré. Toujours aussi serein et propre, il est clairement en train de s’imposer dans l’axe de la défense girondine.

 

Les Flops 

Malcom (4/10) : Le brésilien est le joueur qui a le moins impacté sur ce match. Assez transparent, il a d’autant plus perdu un total de 25 ballons sur l’ensemble de la rencontre. Dans ses transmissions, il a semblé trop souvent à contre-temps, et a délivré un pourcentage de 56 % passes réussies. A noter aussi, un seul tir est à mettre à son actif, non cadré. Pour sa décharge, on a pu observer un terrain exécrable, ce qui n’arrange pas son style de jeu ainsi que des décisions arbitrables pas forcément en sa faveur.

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des