Gaëtan Huard : « Le choc psychologique c’est un effet sur 3-4 matches maximum, ça va retomber »

Gustavo Poyet

 

Gaëtan Huard est revenu sur ce fameux choc psychologique avec le changement d’entraineur et l’arrivée de Gustavo Poyet au poste d’entraineur des Girondins de Bordeaux, qui a provoqué notamment des résultats à Nantes et face à Lyon« Le choc psychologique a un effet de changement. Je ne vais pas dire qu’on se lasse et qu’il y a un ronron quotidien, mais comme il n’y avait pas de bons résultats ça accentuait les choses. Après, quand un nouveau coach arrive, il y a tous les joueurs qui ne sont pas dans les petits papiers du coach précédent qui reprennent de la confiance, cela redistribue les cartes. Tout le monde peut retrouver sa chance donc tout le monde remonte d’un cran. Même les joueurs qui sont titulaires ou qu’on voit fréquemment sur la feuille de match dès le départ, remontent d’un cran parce qu’il y a un nouveau coach et qu’ils doivent élever leur niveau de jeu. Ça remonte toute l’équipe. Après, c’est un effet sur trois-quatre matches maximum. Ça s’est bien passé sur le premier, tant mieux, l’effet est là. Mais après, ça va retomber. Gustavo va retrouver exactement les mêmes choix plus ou moins, à une ou deux unités près, que le coach précédent. Il ne peut pas tout bouleverser d’un coup ».

 

L’ancien gardien bordelais souligna également les prestations des deux défenseurs central bordelais. « Jules Koundé m’a impressionné. Pablo, dans le domaine aérien, ça tape… Quand tu es élu meilleur défenseur brésilien du championnat c’est quelque chose… Il n’est pas au marquage sur le but de Lyon, oui, mais est-ce qu’on faisait une zone ou une individuelle ?! Après, c’est vrai qu’il doit être au niveau du joueur et attaquer le ballon ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Soir de Foot n°86

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des