Gaëtan Huard : « Lyon n’a pas bien joué parce que Bordeaux les a fait déjouer, surtout »

Malcom et Pablo Castro

 

Gaëtan Huard est revenu sur la victoire des Girondins de Bordeaux au Matmut Atlantique, face à l’Olympique Lyonnais.

« Des fois il vaut mieux jouer Lyon qu’une équipe mal classée sur un match au couteau, et pour une première, parce qu’on sait qu’on est motivés et si on ne l’est pas, on passe à côté… On ne fait pas de complexe de supériorité. J’ai trouvé une équipe joueuse, enthousiaste, qui a beaucoup été vers l’avant et qui a joué en bloc. On a accompagné les actions aussi. Allons comprendre… […] Quand vous avez trop de distances entre vos lignes, l’adversaire a toute l’opportunité d’évoluer. J’ai aimé l’intensité aussi, et on est sortis vainqueurs de tous les duels. Il y a des joueurs lyonnais qui sont de très bons techniciens, ils ont été complètement étouffés. Meïté a fait un match exceptionnel, Lerager a été très bon… J’ai senti une autre équipe, une équipe que j’aurais bien voulu voir dès le début de la saison […] Sur un match comme ça, c’est tout bonus… Si vous jouez quand ou Strasbourg dans un tel contexte, ça aurait été plus compliqué. On a eu une équipe en face qui a joué, même si elle n’a pas bien joué. Mais elle n’a pas bien joué parce que Bordeaux les a fait déjouer surtout […] Après, comme j’ai dit à Gustavo Poyet, il faut confirmer, le plus dur c’est de confirmer avec le déplacement à Strasbourg […] Je pense qu’on a une équipe de contre, plus qu’une équipe qui fait le jeu. On est capables de faire ça face à de grosses équipes, et Marseille c’est pareil si on ne fait pas une erreur bête […] C’est un petit peu la répétition de Bordeaux contre les grosses équipes. On n’est pas trop mal contre les gros, et mal contre les équipes moyennes qu’on doit battre, parce qu’on a un effectif et des ambitions plus importants que ces clubs-là. On est moins inquiets quand on joue des équipes de haut de classement, parce qu’elles sont dangereuses, elles jouent bien, et on a joué ce match comme il fallait. C’est vrai que ce match de Nantes a aussi apporté de la confiance et il faut remercier Éric Bédouet qui a très bien œuvré. Le Virage lui a rendu hommage, c’était bien, j’ai apprécié ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Soir de Foot n°86

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des