Vincent Duluc : « Penalty ou pas, ils étaient tellement à l’envers qu’il ne se serait rien passé… »

Vincent Duluc

 

Des suites des propos de Jean-Michel Aulas sur l’arbitrage de Bordeaux-Lyon, qui expliquait que ce pénalty inexistant sur Malcom leur avait coupé les jambes, Vincent Duluc a expliqué que ce n’était pas du tout la raison de cette défaite face aux Girondins. « J’étais au match en tant que spectateur, et c’est le plus mauvais match de Lyon que j’ai vu de l’année. Quand Jean-Michel Aulas dit que ça a coupé les jambes de ses joueurs, je ne sais pas ce qu’il en restait à cette minute-là… Très franchement, Lyon est revenu à 2-1, et ils n’ont pas été foutus de rester à 2-1 à la mi-temps. Même là encore derrière ils ont fait n’importe quoi… Donc pénalty ou pas pénalty, ils étaient tellement à l’envers, ils n’ont tellement rien créé offensivement, qu’il ne se serait rien passé. Ce qui est intéressant seulement dans ce qu’a dit Jean-Michel Aulas, c’est qu’il pointe du doigt le fait que ce soit le même arbitre qui ait sifflé le pénalty imaginaire à Mariano à Toulouse, deux jours avant d’avoir été blanchi par la commission. Donc c’est vrai que c’est peut-être un peu compliqué, dans l’inconscient arbitral, et dans l’enchainement des évènements cela peut être compliqué pour le jeune arbitre qu’est Monsieur Letexier. Mais quand on dit que les penalties s’équilibrent sur une saison, lui il a décidé d’équilibrer tout seul visiblement (rires) […] Au stade, c’est l’impression que j’ai eu, c’est que c’est le juge de touche qui a dit qu’il y avait pénalty à Monsieur Letexier ».

L’Equipe21

Retranscription Girondins4Ever

Laisser un commentaire