Philippe Fargeon : « Il se dit qu’il aura un poste d’adjoint avec Gourvennec dans quelques temps… »

ok romain

AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT

ok romain

AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT

 

Philippe Fargeon, après une première sortie médiatique sur la décision de Jérémy Toulalan de rompre son contrat avec les Girondins de Bordeaux, en a remis une couche sur l’ancien capitaine bordelais. « Mystère, sur comment Éric Bédouet a réussi. Est-ce que les joueurs se sont rendus compte que ça devenait dangereux, parce que l’entraineur venait d’être licencié ? Est-ce qu’ils ont été convaincus du fait que ça va mal ? Ou alors c’est le départ de Toulalan (rires). Je ne suis pas virulent. Un capitaine qui quitte le navire… Non, ça ne peut pas se comprendre. Il vient une semaine avant pleurer devant les journalistes en disant que c’est merveilleux les salariés, etc… Et il dit ‘j’arrête’ une semaine après. Ce sont des personnes qui ont plus d’amour propre que d’amour du maillot. Ça, je ne peux pas l’accepter. C’est trop facile l’excuse de lier son sort à celui du coach. L’abandon… Quand vous êtes à ce niveau-là, que vous êtes un sportif de haut niveau, vous n’abandonnez pas. Ou alors vous changez de métier… Il se dit qu’il aura un poste d’adjoint avec Gourvennec dans quelques temps. Il faut appeler un chat, un chat. C’est quelqu’un qui avait plus d’amour propre et d’ambition personnelle que pour ce club. Ces gens-là n’ont rien à faire dans ce club […] A partir du moment où il prend la décision de rester l’été dernier, il va jusqu’au bout. C’est trop facile de dire blanc un jour, noir l’autre jour. C’est mon avis, je trouve que quand on porte ce maillot on doit le respecter, et en faisant ce qu’il a fait, il ne le respecte pas. On ne peut pas l’accepter. Ceux qui veulent le comprendre, ils font ce qu’ils veulent. Moi, je ne cherche pas à le comprendre, je ne l’accepte pas ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Soir de Foot n°83

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des