Marius Trésor : « On a tellement de journalistes, de consultants qui dénigrent tout… »

Gustavo Poyet

Gustavo Poyet

 

Marius Trésor a évoqué l’arrivée du tout nouveau coach bordelais, Gustavo Poyet, qui devrait effectuer du changement au sein de l’effectif bordelais. « Cela dépend toujours de ce que l’on fait à l’entraînement. En dehors de ce que tu fais à l’entraînement, quand l’entraîneur te fait jouer, c’est à toi de montrer sur le terrain qu’il a eu raison de te faire confiance. Quand tu fais n’importe quoi sur le terrain, c’est tout à fait normal que le coach tente autres choses avec d’autres joueurs. Même nous on trouvait que sur le côté gauche, il y a eu de temps en temps Maxime, Théo, Diego, avec ces trois garçons, on a trouvé que cela n’était pas suffisant à un certain moment ce qu’ils faisaient. Au travers de leurs entraînements et de leur préparation de match, ils doivent être plus costauds que ça. Comme je dis, le football ne se joue pas qu’avec les jambes, ça se joue aussi beaucoup avec la tête. Quand on a du mal à réfléchir sur un terrain, on arrive à faire des conneries ‘monstres’ qui peuvent faire perdre ton équipe ».

Comme l’a si vite souligné Julien Cazarre, cet entraîneur n’a jamais rien gagné. A ce sujet là, l’ancien défenseur bordelais est intervenu sur les attentes autour du nouveau technicien girondin. « Ce que l’on attend c’est que l’équipe poursuive un peu sa remontée. Si les joueurs ne sont pas biens dans leur tête, on peut mettre Sir Alex Ferguson, Mourinho, Guardiola, ça ne marchera pas. Si les joueurs ne se tiennent pas à ce qu’on leur demande, automatiquement il n’y aura pas de résultats. Il faut que les joueurs, les principaux responsables, se mettent en tête qu’ils sont capables de battre Lyon. Au match aller, on aurait pu les battre, on aurait pu perdre, on a fait un match nul. Là, on va essayer de faire pareil. Cela fait un petit bout de temps que Lyon n’a pas gagné ici, on va faire en sorte que cela continue […] Au sujet des critiques sur son arrivée, on a tellement de journalistes, de consultants qui dénigrent tout… A partir de là, le mieux c’est de ne rien dire et juger au travers des résultats ».

Enfin, l’uruguayen débarque en Gironde en prenant comme associé Fernando Menegazzo, un ancien de la maison, qui a laissé de très bons souvenirs ici. « Comme on a pas mal de brésiliens ou de sud-américains, il pourra faire le lien. Avec Jocelyn, il manquait peut-être cette personne pour faire le lien entre les sud-américains et le reste de l’équipe L’arrivée de Fernando, qui a fait de très bonnes choses au club, peut être le trait d’union entre les sud-américains et le reste ».

 

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des