Benoit Costil : « Sur le terrain, il n’hésite pas à faire vivre l’entraînement et à taquiner de temps en temps »

Gustavo Poyet

Gustavo Poyet

 

Benoit Costil a commenté, quelques jours après son arrivée, la prise de fonctions de Gustavo Poyet, nouvel entraîneur des Girondins de Bordeaux. « Je le connaissais juste de nom, par rapport à sa carrière de joueur. Après sa carrière d’entraîneur, honnêtement non. Donc, on découvre […] Il y a eu quelque chose de classique, déjà une présentation de la part de l’actionnaire, Monsieur de Tavernost, ensuite du Président. Après il y a sa première dans le vestiaire, la première rencontre. Il se présente, il parle un petit peu de sa façon de voir les choses, comment doit vivre le groupe, comment lui souhaite faire jouer l’équipe… C’est assez classique mais avec un gros changement quand même parce que c’est un staff étranger qui ne parle pas, ou qui ne parle pas tous le français. Il y a le coach qui parle français. Après l’avantage pour certains joueurs, les brésiliens, les argentins, pour eux pour communiquer c’est facile. Limite, c’est plus à nous maintenant de nous adapter (rires). Le coach se débrouille plutôt bien en français ».

 

Quant au jeu offensif demandé par l’uruguayen ? « Il aime le beau jeu, mais j’ai envie de dire, comme tous les entraîneurs. Qui n’aime pas jouer ? Qui n’aime pas gagner ? Il y a plutôt la bonne alchimie à trouver entre défendre et attaquer. Vous ne pouvez pas non plus attaquer à outrance sans avoir une base défensive solide. En tout cas c’est vrai qu’il a commencé… Hier, on a fait du jeu. Aujourd’hui, c’était une séance tactique de jeu, un grand jeu avec une tactique. On va découvrir sincèrement au fur et à mesure ».

 

Comme expliqué précédemment, le nouveau coach parle beaucoup pendant les séances, qu’il anime. « Oui, oui, même dans le vestiaire. C’est vrai qu’il est arrivé… Il a ça en lui. Mais je crois que c’est aussi dans la culture des sud-américains d’être expressifs. Il a beaucoup communiqué rapidement. Sur le terrain, il n’hésite pas à faire vivre l’entraînement et à taquiner de temps en temps. On apprend à se découvrir. Nous on apprend à le découvrir lui et son staff, lui il apprend à nous découvrir aussi donc j’espère qu’on va réussir à faire quelque chose de bien ».

GirondinsTV

Retranscription Girondins4ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des