Pierre Ménès : « Tout ça pour prendre Gustavo Poyet, qui reste sur trois échecs… »

poyet

 

Pierre Ménès est revenu sur la victoire des Girondins de Bordeaux à Nantes, ainsi que l’éviction de Jocelyn Gourvennec, et l’intronisation de Gustavo Poyet. « C’était un tout petit match de Nantes quand même. Gourvennec ? On ne peut pas dire que c’est un limogeage qui fasse l’unanimité au sein du groupe déjà, Toulalan et Sankharé… Et tout ça pour prendre Gustavo Poyet… Bordeaux a remplacé Gourvennec par un mec qui vient de se faire lourder par un club chinois. C’est un super choix ! Il reste sur trois échecs. Ca, ça veut dire quelque chose qu’il reste sur trois échecs. Je pense qu’il y avait des candidatures autrement plus impressionnantes. Michel Preud’homme aussi il parlait français. Entre Preud’homme et Poyet, il n’y a pas photo. Je dis juste qu’il vient de se faire virer trois fois de suite […] Comme personne ne crie, dès qu’il y en a deux ou trois qui crient, tu les entends ».

Canal+

Retranscription Girondins4ever

Laisser un commentaire