Pierre Ménès : « Tout ça pour prendre Gustavo Poyet, qui reste sur trois échecs… »

Laisser un commentaire