José-Karl Pierre-Fanfan : « On ne sent pas à Bordeaux un homme fort dans l’institution »

Laisser un commentaire