François Grenet : « Il en fait trop ! Un passement de jambes, c’est pour éliminer un adversaire, pas pour briller »

Laisser un commentaire