Stéphane Martin : « En début de saison on était assez enthousiaste, on ne pouvait pas s’empêcher de rêver »

Stéphane Martin

Stéphane Martin

 

Plusieurs consultants critiquent le projet de notre club, notamment Christophe Dugarry. Stéphane Martin a été questionné justement sur le sujet lors de son passage sur les ondes de la radio du club et voici qu’a répondu le président des Girondins de Bordeaux. « Le projet ? Il faut distinguer le projet de la réalisation. La réalisation aujourd’hui, c’est d’être 15ème à un point du relégable donc c’est lamentable. Le projet du début de saison, je pense qu’on a été clair, c’est de dire qu’on avait un budget qui était entre le 5ème et le 7ème, qu’on était très décroché par rapport aux quatre premiers… Donc le projet, c’est d’être en ligne avec le budget, d’être entre 5 et 7, plutôt 5 ou 6 parce que ça donne accès à des Coupes d’Europe. L’ambition est là, et c’est une ambition réaliste. On a dit qu’on ne s’interdisait pas de rêver d’aller chercher plus haut mais il faut quand même être conscient aussi que les 4 premiers – on ne va même pas parler du PSG – que les ordres de grandeur du budget de Monaco, Lyon et Marseille, c’est deux fois et demi les Girondins. C’est vrai qu’en début de saison on était assez enthousiaste, on ne pouvait pas s’empêcher de rêver de faire comme Nice… Trop rêver ? Honnêtement… Si on dit qu’on veut être 6ème, on nous tombe dessus en disant qu’il n’y a pas d’ambitions, qu’on ne peut pas juste dire qu’il y a l’économie, qu’on est un club historique… Trop rêver, si vous voulez. Ce qu’on a dit, de Nicolas de Tavernost à l’entraîneur, c’était la ligne du club, c’est qu’on a l’ambition légitime d’être européen. Encore une fois, je pense que c’est normal quand on est Bordeaux d’avoir cette ambition. On ne s’interdit pas de faire comme Nice mais on n’a pas dit non plus qu’on visait la 3ème place. On a dit que de temps en temps il y avait des exceptions, y’a eu Leicester en Angleterre, Nice… Ca reste des exceptions mais qu’une année ça soit nous, on ne s’interdit pas d’y rêver. Trop rêver, non. Je ne pense pas que le problème des Girondins aujourd’hui ça soit ça ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des