Stéphane Martin : « Les piquer, mais ne pas les enfoncer, et transformer les séances d’entrainement en séances d’insultes »

Supporters Haillan Bordeaux-Marseille
Supporters Haillan Bordeaux-Marseille
Les supporters et notamment les Ultras, qui réclament la démission de Jocelyn Gourvennec, montrent leur mécontentement face à la série de résultats négatifs. Stéphane Martin a adressé un message aux supporters pour tenter de tempérer les actions qui touchent le groupe pro. « Les supporters sont déçus, énervés, on partage leur tristesse et leur frustration. Mais il faut bien réfléchir à la manière dont on exprime ça, il faut faire attention à ne pas enfoncer l’équipe encore plus. Les joueurs sont touchés psychologiquement, ce n’est peut-être pas la peine de les enfoncer encore plus. Le contact n’est pas rompu, on veut discuter. Les Ultras ont une position très claire qui n’est pas celle du club, par rapport au coach. On comprend que les supporters ne soient pas contents et que la cocotte-minute explose après une série comme ça. Si j’ai un message à leur faire passer, c’est que c’est le club d’abord, c’est une situation très grave, donc il faut bien réfléchir aux actes et à ce que cela peut avoir comme impact sur l’équipe. Il faut essayer de tirer dans le même sens. Il y a d’abord une dimension psychologique qui fait qu’on plonge. Si j’ai un message ou plutôt un service à leur demander c’est de ne pas tirer sur l’ambulance et de réfléchir aux conséquences sur les joueurs. Bien sûr qu’il faut les piquer, mais ne pas les enfoncer, et transformer les séances d’entrainement en séances d’insultes. Ils l’ont fait une fois, c’est leur droit, mais il faut aussi penser que pendant les entrainements on prépare le match et il faut respecter les conditions de travail, laisser les gens travailler ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des