Stéphane Martin : « Les piquer, mais ne pas les enfoncer, et transformer les séances d’entrainement en séances d’insultes »

Laisser un commentaire