Jocelyn Gourvennec : « Il faut que ça s’améliore, qu’on soit mieux c’est évident mais je ne lâche pas là-dessus et c’est ça qui compte »

Jocelyn Gourvennec
Jocelyn Gourvennec

Jocelyn Gourvennec s’est expliqué sur son rôle, sa tache d’entraineur avec les moments difficiles que cela comporte. « Quand il n’y a pas une dynamique, il y a toujours des choix qui sont faits, on donne sa chance à un joueur qui ne la saisit pas du tout et donc le match d’après il faut à nouveau partir sur autre chose, ça c’est évident que c’est plus difficile mais la formule je vais la trouver […] Ça ne fait que 10 ans que j’entraîne, 10 ans c’est beaucoup mais dans une carrière d’entraîneur… Il y a des entraîneurs qui font 30 ou 40 ans. Je ne pense pas à ça. Ce sont des choses que j’ai connues, pas qu’en tant qu’entraîneur mais aussi en tant que joueur. Je me suis fait découper la tête trois fois quand j’étais joueur. Ce n’est pas des choses qui font plaisir mais je suis toujours revenu. Ça, c’est des parcours, les parcours professionnels sont toujours difficiles. Je ne connais pas beaucoup de gens, quel que soit le métier et dans le vôtre (journaliste) c’est pareil, qu’il y ait une trajectoire linéaire avec des choses qui marchent bien en permanence. Dans tous les métiers, c’est difficile, dans tous les métiers il faut se battre. Il y a des métiers où on est plus exposés parce qu’on fait des métiers publics comme le nôtre. Tout est commenté tout le temps. Une vie professionnelle, c’est fait de hauts et de bas. J’ai toujours pensé que quand ça fonctionne il faut toujours rester très humble parce que les choses évoluent vite. A l’inverse, quand c’est difficile, il faut rester digne et il ne faut pas se cacher, il n’y a pas à culpabiliser. Moi je sais ce que je fais comme travail avec mon staff pour améliorer les choses. On ne lâche pas là-dessus, on fait preuve de beaucoup d’abnégation. Il faut que ça s’améliore, qu’on soit mieux c’est évident mais je ne lâche pas là-dessus et c’est ça qui compte ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des