Jocelyn Gourvennec : « Leur venue entre dans ce processus-là, avoir plus de maturité dans nos matches »

Jocelyn Gourvennec
Jocelyn Gourvennec

L’effectif des Girondins s’est rajeuni à l’intersaison mais qui dit rajeunissement d’effectif dit manque de maturité. Pour Jocelyn Gourvennec cette jeunesse de l’effectif a de bons et mauvais côtés. « C’est aussi pour ça qu’on veut modifier l’effectif. On a de manière générale un groupe qui est assez jeune. La venue d’un garçon comme Souahilo Meïté ou Paul Baysse entre dans ce processus-là, avoir plus de maturité dans nos matches […] Je pense que l’insouciance de la jeunesse est une force d’une certaine manière quand on fait du sport de haut niveau. On n’a pas peur de grand chose et on ne calcule pas, on est généralement spontanés. En revanche dans les situations où c’est plus difficile, il faut avoir conscience des choses. Le manque de maturité ne fait pas toujours prendre conscience de ces choses-là. C’est pour ça qu’on veut améliorer l’équipe ».

 

Il faut également que les joueurs travaillent pour éviter de commettre à chaque fois les mêmes erreurs, pour cela l’entraineur bordelais est prêt à répéter indéfiniment les choses. « Sensibiliser les joueurs, montrer des vidéos. Après, tout le monde n’imprime pas de la même manière. Le travail d’entraineur, c’est de dire, de répéter, de rabâcher. Ce que vous croyez avoir acquis, vous vous apercevez qu’un jour, deux semaines, trois semaines, un mois après, ce n’est pas acquis et il faut rabâcher à nouveau. Il faut revenir à nouveau, remontrer à nouveau. Il y a des joueurs avec lesquels il n’y a pas besoin de beaucoup parler. Des garçons comme Jérémy Toulalan impriment tout très vite mais il y en a d’autres aussi évidemment. Puis avec des joueurs qui sont un peu plus immatures, il faut sans arrêt rabâcher. C’est la difficulté de la tâche. Ça a toujours été comme ça et ça sera toujours comme ça avec les joueurs. Les choses que l’on pense acquises ne sont jamais totalement acquises. Il faut faire des rappels. Il ne faut pas lâcher là-dessus. Les erreurs que l’on commet, il ne faut pas les re-commettre. En l’occurrence, c’était très mal venu à ce moment-là du match. On travaille pour améliorer les choses ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des