Willy Sagnol : « Ça fait un moment qu’il s’en prend plein la gueule et à un moment donné, tu ne sais plus quoi dire »

Jocelyn Gourvennec
Jocelyn Gourvennec

Willy Sagnol a tenu a réagir au discours qu’a eu Jocelyn Gourvennec après le match contre Granville avec cette sensation qu’il est seul à bord lors des conférence de presse comme livré à lui-même. « Sur ses propos, c’est dur de toujours devoir dire des choses. Quand tu es entraineur que tu perds un match ou que tu es sur une mauvaise série, la seule chose que tu n’as pas envie de faire, c’est de parler. Dans le foot tu dois parler, tu es obligé. Quand tu es entraineur, tu as toujours de conférence de presse avant les matches et après les matches. Il ne faut pas oublier que quand tu joues trois fois par semaines par exemple, tu as six conférence de presse dans la semaine. C’est difficile de toujours trouver des choses à dire. C’est peut-être une différence entre Bordeaux et certains grands clubs français ou européens et je l’ai vécu à Bordeaux. Tu n’as pas d’aide. Quand je dis tu n’as pas d’aide, c’est que tu es vraiment tout seul. Par exemple quand tu es au Bayern, à la fin du match et que tu as Carlo Ancelotti qui doit aller faire une conférence de presse, tu as un mec de la presse qui arrive et qui lui délivre déjà un contenu en disant si tu dis ça, ça et ça tu seras tranquille. En France ce n’est pas comme ça. En France de ton vestiaire jusqu’à la conférence de presse, tu n’as personne qui t’aide donc tu ne sais jamais le genre de question que tu vas avoir. Tu ne sais pas dans quel état d’esprit va être la salle de presse entre guillemets, l’atmosphère qui règne. Donc tu arrives et tu te prends tout dans la gueule. Jocelyn, ça fait un moment qu’il s’en prend plein la gueule et à un moment donné, tu ne sais plus quoi dire ».

 

L’ancien entraineur des Girondins estime cependant qu’il n’y a pas grand chose à rajouter de la part du coach bordelais sur la situation. « Tu veux qu’il dise quoi ? Si tu es Jocelyn Gourvennec. Il est resté à son poste après la trêve alors que tout le monde pensait qu’il allait en partir. Il vient juste de refaire un match après la trêve. S’il commence, après le premier match où il essaye de remettre une nouvelle dynamique en interne avec ses joueurs – on ne sait pas ce qu’il dit à ses joueurs en interne – et qu’en conférence de presse il va à l’opposé de ce qu’il dit en interne, les joueurs le lâchent et demain c’est fini. Et il n’a pas envie que ça se finisse Joce, il a envie de continuer. A un moment donné, dans les déclarations, tu essayes tout ! ».

 

SFR Sport

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des