Marc Libbra : « J’ai bien peur que pour Gourvennec, ses jours soient comptés »

Marc Libbra
Marc Libbra

Marc Libbra a à son tour livré son analyse de l’élimination surprise des Girondins de Bordeaux face à Granville 2-1 après prolongation. Il était d’abord question de savoir si Jocelyn Gourvennec pouvait survivre à cette nouvelle désillusion face à une équipe amateur cette fois-ci. « Son Président annonçait le 21 décembre qu’il se donnait 15 jours. Maintenant le temps est passé et je pense qu’il va falloir réfléchir. Malheureusement, cette équipe de Bordeaux aujourd’hui, on l’a vu il y a eu trois cartons rouge, dans l’état d’esprit ils n’y sont plus forcément. Souvent on dit que c’est le problème du coach donc aujourd’hui on ne peut pas mettre une équipe en place. La victoire de Granville est vraiment logique. Il n’y a rien à dire. Bordeaux a été très mauvais du début jusqu’à la fin. C’est très impressionnant. Est-ce que l’on veut saborder un coach ? Est-ce que l’on n’a plus envie de jouer ? Il faut réfléchir car on ne pourra pas virer une équipe ».

Les Girondins qui ont fini le match à 8 après trois expulsions qui ont été préjudiciables dans le résultat de cette rencontre. « Ils sont tombé dans le match piège de coupe par excellence. C’est à dire les conditions atmosphérique, il pleuvait, il y avait énormément de vent. Les joueurs se sont plaints à la mi-temps mais c’est pareil pour les deux équipes. D’un côté, il y avait une équipe qui avait envie de se faire mal, d’aller chercher cette équipe de Bordeaux ou d’aller chercher cette victoire. Côté bordelais, on a par exemple Sabaly à la 83ème qui a fait une faute stupide sur le bord de touche alors qu’il avait déjà un jaune donc il prend un rouge. À partir de là, ça bascule et l’histoire était écrite. On se dit 91, 92, ils vont marquer… 94ème, Martinet qui est passé par Guingamp lui aussi qui est entré à la 86ème donc qui était frais, marque ce but. Après en prolongation il ne s’est rien passé. Puis il y a eu cette faute de Carrique qui venait lui aussi de rentrer côté bordelais, 2ème carton rouge. Et enfin Plasil qui fait un mauvais geste. Clairement les joueurs ont un peu lâchés le coach. Maintenant c’est au Président de prendre la décision mais j’ai bien peur que pour Gourvennec ses jours soient comptés ».

 

Infosport+

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des