Grégory Ascher défonce Willy Sagnol : « Ce n’est jamais de sa faute, il aura toujours une excuse, il a échoué partout ! »

Willy Sagnol

bandicam 2018-01-08 23-00-20-473

 

Grégory Ascher avait déjà montré dans la journée qu’il n’était pas du tout en accord avec les propos de Willy Sagnol lors du passage de ce dernier sur le plateau de SFR Sports hier soir. Le journaliste lui a répondu plus sèchement lors de l’émission d’Estelle Denis. « Ce n’est jamais de sa faute, ce n’est jamais sa faute à Willy Sagnol ! Il a échoué partout mais ce n’est pas sa faute. Pas partout ? Il a quand même beaucoup échoué. Il a tenu des propos scandaleux sur les joueurs africains, il continue d’en tenir par rapport au personnel du club, ce petit peuple à 1 500 euros qui bosse 35 heures par semaine, mais oui c’est sûr il gagne 40 fois plus ! C’est quelqu’un qui nous explique aussi dans les extraits qui ont circulé sur les réseaux sociaux, qu’en dehors du terrain c’était dû aussi au fait que parfois il demandait tel travail à telle personne et qu’on lui répondait que ce n’était pas possible parce qu’on a dépassé les 35 heures.  On ne va pas s’excuser, tout le monde n’a pas le salaire de Willy Sagnol, sans faire d’ailleurs le gars qui est démagogique en disant cela ! Ce n’est jamais sa faute à Willy Sagnol ! Il est là le fond du problème ! Il aura toujours une excuse ! Il est là, yeux dans les yeux face à des anciens joueurs, a expliqué que c’est la faute du salarié qui est à 35 heures, que ce sont les terrains qui ne sont pas praticables et qu’on ne peut pas réussir au Haillan, mais d’autres ont réussi au Haillan, d’autres ont réussi à Bordeaux ! Quand on joue au Brutus auprès de Jules César au Bayern Munich avec Carlo Ancelotti avant de se faire virer, quand on n’a pas de résultats avec les Girondins de Bordeaux, quand on tient des propos scandaleux comme il a tenu, on fait un peu ‘museau’ et on ne vient pas se pavaner en disant que ce n’est pas de sa faute ! ».

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des