Willy Sagnol s’explique sur la signature d’Adam Ounas avec les pros et pointe du doigt les résultats du centre de formation

Willy Sagnol

Willy Sagnol

 

Lors de son passage sur SFR Sports, Willy Sagnol a pointé du doigt les résultats du centre de formation des Girondins de Bordeaux en prenant un exemple, celui d’Adam Ounas. L’ancien coach explique que le club n’était pas motivé à l’idée de faire signer son jeune joueur…

 

« Bordeaux est à un carrefour de son histoire car aujourd’hui on a quoi en France ? Paris qui est tout là-haut, Monaco, Marseille, Lyon aussi. Donc aujourd’hui tu as l’impression que le top 4 sauf année exceptionnelle comme a pu le faire nice l’année dernière, tu ne peux plus toucher. Donc la Champion’s League en France, tu as 4 clubs et ils vont se la partager si ça continue comme ça. Tu peux être une bonne surprise de temps en temps mais pour l’être, il faut bien travailler. Pour bien travailler, il faut être structuré et surtout ça part du centre de formation. Pour moi, la priorité aujourd’hui est là. C’est remettre un vrai centre de formation qui va produire des joueurs. La question est la suivante. Il faut produire tes joueurs mais qu’est-ce que tu fais après avec tes joueurs ? J’ai eu un exemple très marquant à Bordeaux, c’est Adam Ounas. Je suis entraineur du groupe professionnel. Adam Ounas est stagiaire et joue avec l’équipe réserve de Bordeaux. Un jour sur la deuxième année où j’avais une hécatombe de blessés, je voulais même reprendre une licence à un moment donné (rires), et je prends le petit Ounas car il fallait faire le nombre. Je suis obligé de le faire jouer quelques minutes à Lorient. Il me fait une rentrée et on sent qu’il y a vraiment un potentiel. On sent qu’il y a un potentiel technique, quelque chose de différent des autres. Les semaines qui passent, il confirme et fait des bons matches. Mais il a un problème c’est qu’Adam Ounas a eu des problèmes de comportement à l’intérieur du club et il y a de la défiance un peu envers lui. Un jour je suis dans une discussion avec mes dirigeants et me viens la question ‘qu’est-ce qu’on fait avec Adam Ounas ?’, je dis qu’Adam Ounas, il faut le faire signer tout de suite car ça valorise la formation, c’est un joueur de talent même s’il est difficile à gérer. Le club se posait la question de savoir s’il fallait le faire signer pro. Ce que j’ai essayé de leur expliquer, c’est que même si Adam Ounas a un caractère difficile, il a du talent. Donc talent égal argent. Résultat, en poussant un peu ils l’ont fait signer pro et l’ont vendu 12 ou 13 M€ un an et demi après. 12 ou 13 millions pour Bordeaux c’est deux ans de fonctionnement du centre de formation.  Donc un joueur a garanti deux ans de fonctionnement du centre de formation. Si je n’ai pas une hécatombe au niveau des professionnels, peut-être que Ounas ça ne se fait pas […] Le centre de formation à Bordeaux, c’est ce qui doit permettre de pérenniser le club. Tu sors des joueurs, à un moment donné tu vas les vendre, cela te permettre de faire marcher encore mieux ton centre de formation ou rajouter des joueurs à des postes que tu ne pourras pas pourvoir avec tes jeunes. Il faut qu’il y ait une vraie stratégie à ce niveau-là. Et Bordeaux, s’ils en sont à ce niveau-là aujourd’hui, c’est que le centre de formation ne fabrique plus autant de joueurs depuis quelques années, comme il a pu le faire à l’époque de Liza, Duga et compagnie ».

 

SFR Sport

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des