Andréa Lardez : « On avait espoir, en étant à Blanquefort, que cette fusion se fasse »

Andréa Lardez

 

Andréa Lardez a tenté d’expliquer à GoldFM, comment cette passion du football lui est venue. « Personne dans ma famille n’a fait de foot. Je pense que c’est dans la cours d’école qu’initialement, je jouais avec les copains. C’est comme ça que m’est venue l’idée d’essayer en club, tout simplement. J’ai commencé en club, à Mont-de-Marsan à l’âge de six ans ».

 

Puis il fallut passer du football avec les garçons, à celui avec des filles. « J’aimais beaucoup jouer avec les garçons, et je n’avais pas eu beaucoup d’expérience du football féminin, si ce n’est les sélections avec la Ligue. Au final, ça s’est très bien passé, c’était au niveau régional, et j’ai fait deux ans avec les filles de Mont-de-Marsan […] Petite, j’avais cette envie d’aller vers le haut niveau, mais j’ai été freinée par mon parcours scolaire parce que j’avais un peu d’avance, et ça ne collait pas trop en section… J’avais un peu trop d’avance. Du coup, j’ai continué le cursus classique, et j’ai gravi les échelons petit à petit ».

 

Pour arriver aujourd’hui, et après Blanquefort, aux Girondins de Bordeaux. « Porter ce maillot pour la première fois représente énormément de choses. On a toutes entendu parler des Girondins de Bordeaux. On avait espoir, en étant à Blanquefort, que cette fusion se fasse pour avoir le privilège d’être les premières à porter ce maillot. Le premier match avec, on s’en rappelle toutes, et on était super contentes. C’est un moment qu’on n’oublie pas […] La première année, on sentait qu’on entrait dans quelque chose d’autre, mais on gardait quand même ce pied dans le football amateur. On avait les mêmes structures, on s’entrainait à Blanquefort, le changement s’est fait petit à petit. Au début, peu de joueuses sont arrivées donc on n’a pas senti un changement radical ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des