Vieira Jussiê explique les rumeurs de signature à Caudéran et au Stade Bordelais

Vieira Jussiê

 

Quelques mois après avoir été laissé libre de tout contrat par les Girondins de Bordeaux, plusieurs rumeurs annonçait sa signature au Stade Bordelais, puis à Bordeaux-Caudéran. L’ancien attaquant est revenu, pour Girondins4Ever, sur ces deux rumeurs et comment elles ont surgi notamment dans la presse. D’abord, concernant Bordeaux-Caudéran. « Mon fils joue là-bas. L’AGJA Caudéran. Je suis proche des gens qui travaillent au club. Je connais le Président, et j’ai connu l’entraîneur de l’équipe première. Je discute avec l’entraîneur, on sympathise… Il me dit, en rigolant « Tiens Jussiê, tu peux venir t’entraîner avec nous de temps en temps! ». En plaisantant, je lui réponds « Oui, un jour, pourquoi pas! ». Un jour, il y a eu un sujet dans Sud Ouest avec lui, le coach de l’AGJA, car ils allaient jouer contre la réserve de Bordeaux justement. Et lui, il lâche, et je ne sais pas pourquoi d’ailleurs, « Jussiê, il vient… ». J’appelle le Président, je lui dis que je ne sais pas d’où il sort l’info mais que son entraîneur a dit ça sur moi. Le Président est furieux. Et donc, il a lâché que j’allais m’entraîner et jouer avec Caudéran, alors que c’était faux! ».

 

Puis celle du Stade Bordelais, qui était une vraie piste, mais que le brésilien a décliné après avoir dit oui.

« Le Stade Bordelais, je suis venu m’entraîner avec eux quand j’ai arrêté ma carrière. Pour garder la forme et essayer de trouver un club après Bordeaux. Et donc, je connais Bruno, l’entraîneur du Stade Bordelais. Mon préparateur physique connaissait très bien Bruno, alors nous avions commencé à faire un travail ensemble, d’entraînement simplement. Et Bruno, un jour, alors que j’avais décidé d’arrêter ma carrière et j’avais en plus, déjà commencé dans le vin, me dit « Tiens Jussiê, pourquoi tu ne viens pas t’entraîner avec nous ? ». Je lui dis « Bruno, écoute, je commence à rentrer dans un autre milieu, je ne sais pas si je vais avoir le temps… ». Il me répond « Mais non, tu viens t’entraîner quand tu veux, et tu joues quand tu veux! ». Déjà, ce concept-là, je le trouvais moyen pour moi parce que, avec mes problèmes physiques, il faut que je travaille beaucoup. Il fallait que je renforce mon genou, j’avais besoin de travailler beaucoup. Je savais que ça n’allait pas être possible… Je me dis que si je fais ça, je vais me blesser. Mais, il m’avait bien reçu et il était sympa. Je lui dis « Ok, pas de soucis, on fait ça, je signe ». Je joue le jeu et on fait ça. Je vais là-bas pour signer, et là, il y a un soucis. Ils n’ont droit qu’à deux contrats fédéraux, et ils avaient déjà les deux joueurs. Donc je devais signer un contrat fédéral, mais je ne pouvais pas. Et là, de suite, j’ai dit « Ecoute Bruno, laisse tomber, on arrête. Déjà, je pense que je ne vais pas avoir le temps. Et je ne veux pas prendre la place d’un autre contrat fédéral, que tu enlèves ce joueur, alors que je ne viendrais que de temps en temps seulement. Donc on arrête. » Mais avant ça, il avait déjà annoncé que j’allais jouer au Stade Bordelais. Donc c’était déjà sorti partout! Et finalement, ça ne s’est pas fait. Effectivement, j’allais jouer au Stade Bordelais, mais après notre conversation, je n’ai même pas réussi à m’entraîner ».

 

Retrouvez la deuxième partie de notre interview de Vieira Jussiê ICI, sur Girondins4Ever

1
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Martin Berho Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Martin Berho
Invité

Comme infirmier ?