Andréa Lardez : « Cette année on a un groupe qui est tiré vers le haut par rapport aux filles qui sont arrivées »

Andréa Lardez

 

Andréa Lardez était déjà joueuse à Blanquefort, avant la fusion avec les Girondins de Bordeaux. Elle explique aujourd’hui la fierté qu’elle a de porter les couleurs bordelaises. « C’est le club de la région. C’est le club pro par excellence. C’était un projet qui était en pourparler, dont on entendait parler depuis quelques années à Blanquefort, donc on espérait pouvoir avoir l’occasion de faire partie de celles qui pourraient porter pour la première fois le maillot des Girondins. C’est chose faite, et maintenant qu’on y est, on espère y rester le plus longtemps possible ».

 

En tout cas, cela semble mieux parti par rapport à la saison dernière. « Oui, l’année dernière notre principal « problème » c’était le fait qu’on soit amateur et que la plupart des filles travaillent ou étudient. Ça nous a pas mal pénalisé dans l’investissement, dans la présence aux entraînements et dans l’intensité du travail qu’on pouvait fournir. Cette année on a un groupe qui est tiré vers le haut par rapport aux filles qui sont arrivées et nous on essaye de s’accrocher à ça et du coup, tout le monde reste dans une même dynamique. Nous on apporte notre état d’esprit et elles, elles apportent leurs rigueurs et leurs investissements. Je pense que c’est un bon mélange et c’est ce qui fait que ça tourne bien pour le moment, donc on essaye de garder cette envie toutes ensemble ».

 

Andréa Lardez constate également que le club a mis les moyens, a su investir afin que la section féminine se développe.  « Oui depuis la saison dernière, le club à mis les moyens, que ça soit financièrement au niveau du recrutement. Ils ont décidé de mettre en place des contrats fédéraux, ce qui n’était pas le cas avant. Sur le plan médical également, on a le staff médical à disposition régulièrement, et la kiné est plus présente pour nous. Au niveau des installations également. On est une partie du club et on essaye de s’intégrer nous aussi au centre de formation et dans le club tout simplement. Le projet des Girondins de Bordeaux s’étale à moyen et long terme. Le club essaye de garder une bonne dynamique et un bon groupe qui partage les mêmes valeurs et la même envie de travailler, mais en le renforçant avec des filles qui ont l’expérience de la D1 et peut être même du niveau international ».

 

Coeursdefoot

 

1 réponse

  1. Kevin Dsr Kevin Dsr dit :

    Andréa Lardez heureusement d ailleurs vu le grand menage qui a etait fait vallait mieux reconstruire ^^

Laisser un commentaire