Matthieu Chalmé : « Trois défaites, c’est trop, beaucoup trop quand on veut espérer monter »

Matthieu Chalmé

 

Matthieu Chalmé sait que malgré la bonne première partie de saison de la réserve des Girondins de Bordeaux, il y a encore des choses à gommer pour la seconde partie. « Trois défaites, c’est trop. C’est beaucoup trop quand on veut espérer monter. Donc il faut gommer ça. Et je trouve que sur le dernier mois, on a été moins solides défensivement. Il faudra donc regagner cette solidité. Il ne faut pas oublier non plus que les garçons ont plus de 140 séances dans les jambes, avec pas mal de joueurs qui ont été chez les pros aussi, ce qui dépense de l’énergie. Je pense que la trêve va leur faire du bien, de repartir dans leurs famille et de récupérer, leur faire du bien. Les terrains n’étaient pas évidents non plus pour nous sur cette fin d’année. Il va falloir récupérer pour pouvoir bien attaquer cette seconde partie de saison ».

 

L’équipe réserve n’a également inscrit que 16 buts, ce qui n’est pas énorme à ce stade de la saison. « On a du mal à concrétiser certaines actions, je pense à certains matches où on aurait pu l’emporter plus largement. On a des occasions très franches, et on n’arrive pas à élargir notre score. C’est quelque chose qu’on travaille au quotidien. Le plus dur dans le football, c’est de marquer un but, et on l’a bien vu. Maintenant, tant qu’on arrive à se créer des occasions, c’est déjà bien, mais on l’a moins bien fait ce dernier mois. On a été moins performants. Il faut continuer à travailler la finition offensive ».

 

L’entraineur doit également jongler, cette saison, avec l’apport des U19 ou encore le fait que l’équipe professionnelle puisse piocher dans son effectif, ce qui crée parfois un manque d’automatismes. « Forcément que cela joue, mais on le sait depuis le départ, ce n’est pas une excuse. On a un groupe assez élargi en qui on a confiance et la priorité, c’est les professionnels. On a la chance d’avoir des garçons qui y sont allés sur ces derniers mois et tant mieux pour eux. Nous, en National 3, on s’adapte, on a un groupe assez élargi pour pouvoir répondre présent. Si un ou deux joueurs ne sont pas là, ils sont remplacés tout de suite et ce n’est pas pour autant qu’on dit qu’on est en difficulté. On ne s’en sert pas comme excuse et je suis très satisfait de mon groupe. Espérons que cela va continuer ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Soir de Foot n°69

Laisser un commentaire