Jérôme Dauba : « Quand j’avais fait le bilan, leurs attentes étaient d’avoir des joueuses dans le même état d’esprit qu’elles »


Jerome Dauba

 

Jérôme Dauba l’avoue un à demi-mot, l’excellente première partie de saison de l’équipe féminine des Girondins de Bordeaux est une surprise, pour seulement sa seconde saison parmi l’élite. « C’est une bonne surprise parce que la mayonnaise a pris de suite. En termes d’ambiance de travail, le groupe vit super bien, et on ne s’attendait pas dans le jeu à être aussi performant quand on a le ballon. Donc c’est vrai que tout s’est très bien imbriqué dès le début de la saison. On voulait se maintenir rapidement aujourd’hui, être à la cinquième place, c’est plutôt une bonne surprise […] Les raisons ? Avec l’année d’expérience en D1F, on a su garder les joueuses qu’il fallait, et dans les joueuses qui nous ont rejoints, on a avant tout privilégié l’état d’esprit. On le savait parce que dans le foot féminin, c’est une donnée primordiale. Quand un groupe vit bien, cela permet de bien travailler et de faire avancer les choses. Notre priorité était d’avoir des joueuses dans le même état d’esprit que les nôtres ».

 

L’osmose s’est faite très vite entre les anciennes joueuses presque historiques du club, et les nouvelles venues d’un peu partout. « Tout de suite, ça s’est très bien passé.  Quand j’avais fait le bilan avec chacun des joueuses en fin de saison, leurs attentes étaient d’avoir des joueuses dans le même état d’esprit qu’elles, des joueuses qui aiment s’entrainer et faire des efforts. Des joueuses d’efforts. Et, au-delà d’être des bonnes joueuses qu’on a fait venir, ce sont des joueuses qui aiment s’entrainer. C’est exactement la remarque que l’on s’est faite cette semaine avec Laurent : on a eu des conditions climatiques déplorables, le terrain était gorgé d’eau, et elles ont aimé s’entrainer toute la semaine. On les a même félicitées à chaque fin d’entrainement parce que c’était un réel plaisir de les voir s’entrainer, de faire autant d’efforts alors que les conditions d’entrainement étaient catastrophiques. Ça prouve que les nouvelles et celles qui sont restées aiment s’entrainer, et à partir du moment où tout le monde a les mêmes envies et ambitions, forcément, ça colle ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Soir de Foot n°69

2
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Ibrahim LemarSophie Cazablon Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Ibrahim Lemar
Invité

SALUT

Sophie Cazablon
Invité

Où s’entrainent elles? Merci et bravo à elles, qui font honneur au maillot pas comme les hommes.Jacques